/sports/ski
Navigation

Victoire d'Alex Harvey, un impact énorme pour le sport

680462297
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le titre mondial acquis par Alex Harvey aura un «impact énorme» pour tout le ski de fond, estime l’entraîneur Guy Métayer, responsable de développer la jeune élite dans la région de Québec.

Harvey n’en était pas à son premier coup d’éclat sur la neige, mais celui de dimanche se retrouve dans une classe à part et l’entraîneur-chef du club Skibec Nordique prévoit déjà une tonne de retombées positives pour le sport.

«C’est l’athlète qui fonctionne le plus et de le voir champion du monde, c’est vraiment gros. Il a réussi à battre tous les Norvégiens, qui ont été compétitifs toute l’année, a-t-il réagi depuis Lake Placid où il accompagne une délégation canadienne prenant part aux championnats nationaux des États-Unis.

«Les jeunes ont toujours les yeux rivés sur Alex et maintenant, on peut dire que c’est le meilleur et qu’il est dans notre région. Alex est toujours la figure exemplaire au Canada et ça va l’être encore plus. Tant et aussi longtemps qu’il sera là, ça donne espoir aux Canadiens d’aller performer en Coupe du monde.»

Meilleur financement souhaité

Métayer espère que la victoire d’Harvey aidera non seulement à la promotion du sport, mais aussi à l’obtention d’un financement plus important de la part de Sport Canada. Il plaide pour un partage plus équitable des fonds destinés aux athlètes de toutes les disciplines.

«Là, on va être plus considérés. Il faut rappeler que certains athlètes paient leur séjour et leurs dépenses en Coupe du monde. Il faut leur permettre d’accéder aux circuits internationaux et peut-être que les budgets seront améliorés à Ski de fond Canada pour pouvoir exposer nos skieurs à l’élite internationale [avec cette victoire d’Alex]», a-t-il soutenu.

La tenue des finales de la Coupe du monde sur les plaines d’Abraham dans une dizaine de jours donnera un autre coup de pouce à sa façon.

«On ne réussira jamais à surpasser le hockey, mais plus on va montrer du ski de fond et plus on aura des figures exemplaires, plus on va développer en plus grande quantité», a conclu Métayer.