/news/transports
Navigation

Troisième lien: le maire de Lévis veut un plan de match

Troisième lien: le maire de Lévis veut un plan de match
PHOTO JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

À l'approche du budget fédéral à Ottawa le 22 mars, le maire de Lévis espère des annonces concrètes concernant le projet du troisième lien entre les deux rives.

Gilles Lehouillier espère un éventuel financement pour le bureau de projet du troisième. Il a évoqué cette possibilité en marge des annonces des investissements du MTQ pour Chaudière-Appalaches, jeudi, à Lévis.

«On aimerait des annonces mais surtout un plan de match. Actuellement, on n'a pas de plan. On ne sait pas où l'on s'en va. S'il faut regarder les scénarios, ça va prendre de l'argent tantôt. On souhaite que le gouvernement se compromette davantage en regard du troisième lien. On souhaite accélérer le tempo. Au moins qu'on commence les études.»

Le maire de Lévis a également répété ses propos tenus la veille sur le rapport de la firme Mallette. Le document suggère que deux OSBL distinctes prennent en charge la peinture, l'entretien et la mise en valeur du pont de Québec.

«Le plan élaboré dans cette étude n'est pas le nôtre. Notre plan de matche est de maintenir la pression constante sur le gouvernement fédéral qui a pris un engagement électoral. Ni le fédéral ni le CN n'ont entretenu convenablement le pont depuis 35-40 ans. C'est un non sens. Les deux doivent faire leur part», a ajouté M. Lehouillier.

Ce dernier exige d'abord que le vieux pont soit entièrement rénové et restauré par le CN et le gouvernement fédéral. «Après, on verra de l'utilisation qu'on veut en faire.»