/sports/others
Navigation

«Dans une position très forte»

Le COC se réjouit des récentes performances des athlètes à l’approche des Jeux d’hiver

Erik Guay, médaillé d’or et d’argent (photo) des derniers Championnats du monde de ski alpin, est un des athlètes dont les performances ravissent les membres du Comité olympique canadien à l’approche des Jeux de 2018.
Photo AFP Erik Guay, médaillé d’or et d’argent (photo) des derniers Championnats du monde de ski alpin, est un des athlètes dont les performances ravissent les membres du Comité olympique canadien à l’approche des Jeux de 2018.

Coup d'oeil sur cet article

Les récents succès des athlètes canadiens sur la scène internatio­nale placent le Comité olympique canadien (COC) «dans une position très forte» à moins de 12 mois de la présentation des Jeux d’hiver de Pyeongchang.

Ces paroles proviennent de Walter Sieber, membre chevronné du conseil d’administration du COC. De passage à Québec pour l’Assemblée générale annuelle de la Fédération internationale d’escalade, l’homme de sport a louangé les performances des Erik Guay, Alex Harvey et Laurie Blouin, qui se sont couverts d’or aux championnats du monde dans leurs disciplines respectives.

«On regarde toujours ce que font les athlètes l’année avant les Jeux, et pour le moment, c’est très positif. Nous sommes actuellement dans une position très forte pour les Jeux de Pyeongchang. Mais il y a toujours des possibilités de blessures çà et là», a déclaré Sieber en entretien avec Le Journal.

L’ancien directeur général des sports du comité organisateur des Jeux de Montréal en 1976 se trouvait d’ailleurs en Europe lorsque Guay et Harvey ont accompli leur exploit.

«En Europe, le ski alpin et le ski de fond, ce sont des disciplines extraordinaires. Nous sommes extrêmement heureux. Concernant Harvey, son exploit est absolument sensationnel et ça va lui donner de la confiance pour l’an prochain.»

Au sommet

En plus des nouveaux champions du monde, il ne faut pas oublier les patineurs de vitesse, dont Marianne St-Gelais et Samuel Girard, médaillés d’argent samedi, et le roi des bosses, Mikaël Kingsbury, qui a remporté son sixième Globe de cristal d’affilée avant d’obtenir le bronze aux Mondiaux. Sieber n’est pas surpris.

«Nous sommes sur le bon chemin. La voie qui a été tracée depuis les Jeux de Vancouver se poursuit. Pour le moment, le programme “À nous le podium” fonctionne et les athlètes eux-mêmes le savent. Dans une journée donnée, ils sont capables de battre les meilleurs au monde.

«Ce que j’ai personnellement vu dans les dernières années, par rapport aux athlètes canadiens, quand il s’agit de faire la performance de leur vie, ils sont prêts et la réalisent au moment précis. Nos meilleurs athlètes ont tous ce qu’il faut à leurs dispositions [pour réussir], nous nous sommes beaucoup améliorés à ce niveau», a-t-il dit.

Bon pour la jeunesse

Pour inspirer la relève et la jeunesse, ces fructueuses récoltes sont inespérées.

«Ça ne peut qu’aider à ce que la jeunesse soit active. Qu’elle essaie de pratiquer tel ou tel sport. Ce n’est pas grave si les jeunes s’adonnent à cette activité [uniquement] pour le plaisir, mais s’ils le font pour le reste de leur vie, on aura gagné quelque chose», a dit Sieber.