/news/transports
Navigation

Autoroute 13: Roxboro Excavation pointée du doigt

Autoroute 13: Roxboro Excavation pointée du doigt
Photo Jonathan Guay

Coup d'oeil sur cet article

L'entreprise responsable du déneigement complet de l'autoroute 13, Roxboro Excavation, a été pointée du doigt par le ministère tandis qu'elle refusait toujours de s'expliquer aux médias, hier.

Plus de 300 automobilistes sont restés coincés pendant la tempête de mardi à mercredi sur cette autoroute dont le déneigement rel ève directement d’un sous-traitant du ministère des Transports.

Le Journal a contacté hier tous les administrateurs de l'entreprise, mais Daniel, Michel, Raynald, Roger et Yvon Théorêt ne nous ont jamais rappelés.

Sur place, la réceptionniste a dit que seul le MTQ émettrait des commentaires, stipulant que le contrat qui lie l’entreprise avec le gouvernement l’interdit de s’adresser aux médias.

De son côté, le ministre des Transports Laurent Lessard n’a pas hésité à souligner le manquement de l’entreprise privée pour expliquer une partie du cafouillage.

«On était face aussi à l’exécution d’un contrat par un sous-traitant [Roxboro Excavation], a-t-il expliqué en point de presse. De toute évidence, il n’a pas répondu à la demande de fournir le nombre de camions nécessaires. J’ouvre une enquête administrative sur son contrat et je demande qu’à la suite de ça, toutes les mesures seront prises pour mettre fin à son contrat.»

Autoroute 13: Roxboro Excavation pointée du doigt
Photo Jonathan Guay


Feuille de route tachée

Ce n’est pas la première fois que le groupe Roxboro Excavation se retrouve en eaux troubles. L’entreprise fondée en 1972 est bien connue pour ses histoires de collusion et de stratagème.

En 2000, nous rapportions dans ces pages que Roxboro Excavation avait plaidé coupable devant le Bureau de la concurrence du Canada, avec cinq autres entreprises, à une accusation d'avoir comploté pour gonfler les prix et éliminer la compétition lors d’appels d'offres de déneigement du ministère à Montréal.

Autoroute 13: Roxboro Excavation pointée du doigt
Photo Martin Chevalier


Puis, au cours de l’automne 2009, il avait été révélé les dirigeants de cette entreprise étaient de généreux contributeurs à la caisse électorale du Parti libéral du Québec, et que l’entreprise se voyait octroyer d’importants contrats publics malgré son passé.

En 2008, le fondateur de l’entreprise, Jean-Guy Théorêt, et les cinq administrateurs de Roxboro Excavation avaient allongé 3000 $ au PLQ, le montant maximum permis par la loi. Ceux-ci sont connus pour avoir également donné à la caisse électorale du PLQ dans le passé.

-Avec la collaboration de Charles Lecavalier