/news/currentevents
Navigation

La tempête a des répercussions jusqu’à Fermont

Les chiens de traîneaux ont eu à tirer plus fort lors du défi de 230 km en raison de la neige tombée

Il faisait -15 degrés à Fermont samedi lors de la deuxième journée du Défi Taïga 200 auquel 16 équipes ont participé.
Photo courtoisie Il faisait -15 degrés à Fermont samedi lors de la deuxième journée du Défi Taïga 200 auquel 16 équipes ont participé.

Coup d'oeil sur cet article

Les chiens de traîneaux du Défi Taïga 200, qui s’est terminé samedi à Fermont, ont eu à travailler plus fort en raison des précipitations reçues cette semaine.

Fermont a reçu une bordée d’une dizaine de centimètres de neige cette semaine, juste assez pour que les chiens de traîneaux aient à tirer plus fort lors du défi de 230 km.

«La neige n’était pas dure, ça rend le trajet plus difficile», dit Serge Côté, le président de l’Association touristique de Fermont, qui organise l’activité.

Les participants et leurs chiens devaient se reposer au moins six heures dans la nuit de vendredi à samedi.
Photo courtoisie
Les participants et leurs chiens devaient se reposer au moins six heures dans la nuit de vendredi à samedi.

Trois heures de plus

Trois heures de plus ont été nécessaires cette année pour couronner le gagnant.

Néanmoins, l’organisation est fière de la quatrième édition, qui a été plus populaire que jamais.

«Chaque année, on fait mieux que l’année précédente», dit Serge Côté, en remerciant les 230 bénévoles de l’événement.

Seize équipes ont participé au défi cette année puisque deux ont dû rebrousser chemin à cause de la météo.