/news/health
Navigation

Construction du mégahôpital à l'Enfant-Jésus: stationnements temporaires pour les employés

Urgence hopital de l'enfant jésus quebec
Photo d'archives Bon nombre d'employés de l'hôpital de l'Enfant-Jésus devront faire la navette matin et soir.

Coup d'oeil sur cet article

Construction du mégahôpital oblige, à compter du mois d'août, bon nombre d'employés de l'hôpital de l'Enfant-Jésus devront faire la navette matin et soir jusqu'à un stationnement temporaire situé à plus d'un kilomètre de l'établissement.

Le CHU de Québec est à finaliser avec Hydro-Québec un bail d'une durée de trois ans pour un terrain vague à l'angle de la 41e Rue et du boulevard Henri-Bourassa. On y aménagera 576 cases de stationnement pour les travailleurs de jour, dont les emplacements actuels, derrière l'hôpital, feront place au nouveau complexe hospitalier.

«Nous allons prévoir un service de navette qui sera en fonction toute la journée, au cas où un employé aurait à quitter son poste pour diverses raisons. Les modalités restent à déterminer. Nous avons notamment des échanges avec le Réseau de transport de la Capitale», indique la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

Le CHU de Québec n'est pas encore en mesure de préciser les coûts de ce service de navette. Le montant de ce bail s'élève à 303 590$. Un second bail est en voie d'être conclu avec la Ville de Québec et Hydro-Québec, pour un terrain et une portion de rue le long du boulevard Henri-Bourassa, entre la 24e et la 26e Rue. On y aménagera 311 autres places de stationnement pour les employés de jour.

Bail de cinq ans

Ce dernier emplacement est situé près de l'hôpital. Dans ce cas-ci, la durée du bail est de cinq ans, renouvelable au besoin. Le montant de la location a été fixé à 250 640$.

«La signature de ces baux est conditionnelle à la lettre d'approbation du gouvernement pour le début des travaux du nouveau complexe hospitalier», précise Mme Dupuis.

Le personnel concerné a été avisé la semaine dernière. Chacun recevra sous peu une lettre personnalisée. Les travailleurs de soir, de nuit et de fin de semaine, conserveront quant à eux leur accès au stationnement de la 18e Rue, stipule-t-elle.

Il en va de même des visiteurs et des médecins.

Îlot Charlevoix

Par ailleurs, le CHU de Québec a conclu avec la Ville de Québec la vente de l'îlot Charlevoix, situé à proximité de l'Hôtel-Dieu de Québec sur la Côte du Palais. Le montant de la transaction est de 1 million$.

Cet espace était considéré comme excédentaire depuis l'abandon du projet d'agrandissement de l'Hôtel-Dieu de Québec, il y a quatre ans. Lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, la conseillère Chantal Gilbert a promis de «très bonnes nouvelles», à l'égard de l'îlot Charlevoix.

«Il y a un projet qui va se développer où l'on parle de commerces de proximité tel que souhaité depuis longtemps par les résidants du Vieux-Québec», a-t-elle déclaré.

— Avec la collaboration de Stéphanie Martin.