/sacchips/lesacdechicks
Navigation

Il a tout quitté pour devenir millionnaire... de son temps!

Il a tourné le dos à sa belle carrière pour vivre simplement dans une roulotte

Coup d'oeil sur cet article

Un homme stressé par son travail à 100 000 $ par année a quitté sa maison et vendu presque tous ses biens pour s’installer dans une roulotte en pleine nature, où il a retrouvé le temps de vivre.

«Je ne paye vraiment plus grand-chose. Plus d’Hydro, plus d’assurances, plus d’hypothèque, plus d’essence», liste Jacy Lalune, rencontré dans sa roulotte installée près d’une rivière à Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie.

À part la nourriture, sa seule dépense demeure l’internet, son moyen de rester en contact avec le reste du monde. Vivre lui coûte moins de 4000 $ par an.

Avec sa fidèle compagne, un labrador de 2 ans nommé Zenna, l’ex-ingénieur de son de 49 ans a tout quitté il y a 6 ans pour vivre plus simplement.

Il se considère comme «autonome à 85 %», mais prévoit aménager un jardin cet été pour s’approcher encore de l’autosuffisance.

Son mode de vie peu conventionnel lui confère ce qui manque même aux millionnaires: le temps de faire ce qu’il veut, comme se consacrer à la guitare.

Fini la pression

Jacy Lalune a connu de grands succès dans sa carrière. Il a d’ailleurs remporté un trophée Félix en 2001 pour son travail sur l’album de la chanteuse Gabrielle Destroismaisons. La rançon de la gloire était pour lui une pression, confie-t-il.

«J’étais obligé de consacrer toute ma vie à ne faire que ça [travailler]. J’avais vraiment un rythme de fou.»

Il a déjà possédé son propre studio d’enregistrement et conduit des voitures de l’année, sans arriver à économiser.

«Quand tu avances, tu en veux toujours plus», explique-t-il. C’est en se débarrassant de ses biens qu’il a atteint son équilibre.

«Quand je suis arrivé ici, je n’étais pas vraiment en forme. Je pesais 210 livres, j’avais de la misère à bouger. Je faisais de l’asthme, j’avais du mal à attacher mes lacets», se rappelle-t-il.

Aujourd’hui, il a retrouvé son poids santé de 156 livres et a acheté sa dernière pompe pour l’asthme il y a 5 ans.

Autosuffisant

La roulotte de Jacy Lalune a été transformée en «base autonome». Il a installé des panneaux solaires qui génèrent une puissance de 600 Watts, couplé à des batteries qui accumulent l’électricité.

Ses outils sont électriques, comme sa scie à chaîne qu’il alimente grâce au solaire. Il loue le terrain qu’il occupe en échange de 10 heures de travail par semaine pour son propriétaire de 83 ans, qu’il alimente en bois de chauffage.

Il dépense environ 300 $ par mois, gagnés grâce à de petits projets musicaux.

«Un minimum, et rien de connu», précise le guitariste, qui ne reviendrait à son ancienne vie pour rien au monde.