/finance
Navigation

Investissements miniers au Québec: croissance en 2016 et 2017

Mine Fermont
© Les archives Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Les investissements miniers au Québec ont augmenté de 2,5 % en 2016 pour atteindre 2 milliards 560 millions de dollars, selon un bilan provisoire publié mardi par l’Institut de la statistique du Québec.

L’organisme indique de plus qu’en vertu des intentions exprimées par les compagnies minières pour 2017, le niveau d’investissement devrait atteindre 2,64 milliards de dollars cette année.

L’Institut de la statistique souligne que les perspectives de croissance s’améliorent à la suite de la période de forte diminution des investissements miniers au Québec entre 2012 et 2015.

L’an dernier, les investissements miniers ont été de 972 millions $ dans le Nord-du-Québec, de 885 millions $ en Abitibi-Témiscamingue et de 611 millions $ sur la Côte-Nord.

En Abitibi-Témiscamingue, où les activités minières sont concentrées sur l’or, les investissements ont bondi de 24,3 % en 2016.

Les régions de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec ont continué d’être affectées par le recul du prix du fer et des métaux usuels et les investissements miniers y ont diminué respectivement de 6,5 % et de 7,1 %.

Dans l’ensemble, les coûts des travaux d’exploration, incluant les travaux de mise en valeur, ont connu une hausse de 7,8 % pour atteindre 280 millions de dollars.

Hausse marginale pour l’AMQ

L’Association minière du Québec (AMQ) a accueilli avec un grain de sel, cette augmentation des investissements.

«Tout signe de reprise est encourageant. Toutefois, cette hausse de 2,5 % est marginale et n’assurera pas la pérennité à long terme de l’industrie minière au Québec», a mentionné Josée Méthot, présidente-directrice générale de l’AMQ, communiqué.

«Il faut continuer à travailler pour maintenir, voire améliorer, la compétitivité du Québec face aux autres juridictions mondiales et pour faciliter le développement de nouveaux projets», a-t-elle ajouté.