/news/politics
Navigation

Au tour de Maxime Bernier de récupérer le slogan du président Trump

Maxime Bernier
PHOTO JOEL LEMAY Maxime Bernier

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Après les policiers de Montréal, c’est au tour du candidat au leadership conservateur Maxime Bernier de récupérer le slogan électoral du président américain Donald Trump dans le but de faire passer un message.

Dans un courriel partisan envoyé aux militants conservateurs vendredi, le clan Bernier appelle à «Rendre le Québec conservateur à nouveau». Ou, en anglais: «Make Québec conservative again».

Le slogan ressemble au «Make America great again» employé par Donald Trump.

En février dernier, des policiers de Montréal avaient troqué leur tuque rouge, utilisée depuis des mois comme moyen de pression, pour une casquette où l'on pouvait lire: «Make SPVM great again».

Dans le cadre de sa campagne de financement pour la course au leadership, Maxime Bernier invite les partisans à donner 5 $.

Le courriel avec le slogan, rédigé par le père du candidat, Gilles Bernier, rappelle avec une certaine nostalgie l’époque où le Parti conservateur de Brian Mulroney avait tout raflé au Québec.

«Vous rappelez-vous la vague bleue de 1984? Moi je m’en souviens très bien», évoque Gilles Bernier, qui a régné sur la Beauce de 1984 à 1997.

S’il admet être «biaisé» en parlant de sa progéniture, Gilles Bernier estime que son fils est capable de recréer l’exploit.

«Je crois que si nous voulons connaître un succès similaire il faut élire un chef avec des compétences similaires», écrit Gilles Bernier.

Ces compétences étant d’être «en mesure de débattre d’idées audacieuses avec aisance et dans les deux langues officielles», précise-t-il.

En 1984, le Parti progressiste-conservateur avait fait élire 211 députés sur 282 au Canada, dont 58 au Québec.