/misc
Navigation

2000 - Des athlètes qui se démarquent

Mélanie Turgeon
Photo d'archives Mélanie Turgeon

Coup d'oeil sur cet article

Quelqu’un a déjà dit à la blague : « Si le lac Beauport était plus grand, nous serions les meilleurs aux Jeux olympiques ».

Cette phrase n’a jamais été aussi vraie qu’en 2000, alors que deux jeunes femmes de l’endroit, Mélanie Turgeon en ski alpin et Caroline Brunet en kayak, ont fait honneur à toute la région de Québec en tirant leur épingle du jeu lors de compétitions internationales.

Le 26 février 2000, Mélanie devenait la première skieuse canadienne en 30 ans à remporter une victoire en Coupe du monde. Elle réalisa son exploit à Innsbruck en Autriche, en devançant toutes ses concurrentes dans une course de Super G.

Elle devait continuer d’épater ses admirateurs, entre autres lorsqu’elle devint la première Canadienne àobtenir deux médailles le même jour, encore une fois en Autriche. Le matin du 13 janvier 2001, la skieuse terminait troisième pour le bronze en descente et en après-midi, deuxième pour l’argent au Super G. Sa plus grande performance survint toutefois le 9 février 2003, lorsqu’elle devint championne du monde en descente à Saint-Moritz en Suisse.

La grande Caroline

Après la première victoire de Mélanie Turgeon en ski, une autre Lac-Beauportoise devait se signaler en 2000, cette fois en kayak, aux Jeux olympiques de Sydney.

Au terme de sa course, Caroline Brunet se classait deuxième en solo sur une distance de 1500 m et obtenait la médaille d’argent de cette épreuve. Elle avait également fini deuxième sur cette distance aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996. Elle remporta une troisième médaille, de bronze cette fois et toujours dans son épreuve fétiche, aux Jeux de 2004 à Athènes.

Caroline Brunet fut vraiment dominante tout au long de sa carrière dans cette épreuve de K1 sur 1500 m. Elle rafla à 10 reprises le titre de championne du monde sur cette distance, mais elle ne cacha jamais qu’elle gardait un goût amer pour sa seconde place en 2000 à Sydney. Surtout après que la gagnante, Josefa Idem Guerrini, eut échoué à un test antidopage lors d’un contrôle que le Comité olympique n’a pas reconnu.

Un duo père-fils hors du commun

Pierre Harvey et son fils Alex, deux athlètes hors du commun dont la région de Québec peut être fière.
Photo les archives
Pierre Harvey et son fils Alex, deux athlètes hors du commun dont la région de Québec peut être fière.

Au fil des ans, les Gaétan Boucher, Sylvie Bernier, Marc Gagnon, Marianne Saint-Gelais (voir tableau), pour ne nommer que ceux-là, ont su faire passer leurs admirateurs par toutes sortes d’émotions avec leurs performances olympiques et autres.

Depuis 50 ans, Le Journal de Québec a toujours suivi de près les athlètes amateurs de l’est du Québec qui ont évolué partout sur la planète. Il y en a eu de très grands et parmi eux, Pierre Harvey et son fils Alex ne sont pas des moindres. Et si le père a su nous éblouir par ses hauts faits en cyclisme et en ski de fond dans les années 1970-1980, son fils Alex, qui fait déjà partie de l’élite mondiale en ski de fond, a tout un avenir devant lui.

Le père

Pierre Harvey a participé à trois Jeux olym­piques au cours de sa carrière sportive, et ce, dans deux disciplines. En 1976 à Montréal, et en 1984 à Los Angeles, il a compétitionné en cyclisme, dans l’épreuve des 100 km par équipe. Et en 1988 à Calgary, il a participé aux courses de 50, 30 et 15 km en ski de fond.

Dans ce sport, il fut le premier Canadien à remporter une victoire en Coupe du Monde, lors d’une course de 30 km qui s’est déroulée à Falun, en Suède, en mars 1987.

Et le fils

Quant à Alex, il a fait ses débuts en Coupe du Monde en 2008 et participé aux Jeux olym­piques de Vancouver en 2010 et de Sotchi en 2014.

Il compte une quinzaine de podiums depuis ses débuts sur la scène inter­nationale. Sa saison, qui vient de prendre fin, est certes la meilleure de sa vie, avec entre autres une médaille d’or aux 50 km aux Championnats du monde présentés en Finlande. Et que dire de sa performance extraordinaire devant les siens, à Québec, avec une première place, une deuxième et une quatrième en trois courses! Il se prépare maintenant pour les Jeux de Pyeongchang qui se tiendront en République de Corée en 2018...

Et ça promet!

1984 - La plongeuse Sylvie Bernier a été accueillie en véritable star à son retour des jeux Olympiques de Los Angeles, après avoir remporté l’or en plongeon.
Photo les archives, Daniel Mallard
1984 - La plongeuse Sylvie Bernier a été accueillie en véritable star à son retour des jeux Olympiques de Los Angeles, après avoir remporté l’or en plongeon.
Aux Olympiques de Sarajevo en 1984, Gaétan Boucher a remporté deux médailles d’or et une de bronze qu’il a ajoutées à sa médaille d’argent de Lake Placid gagnée en 1980.
Photo les archives
Aux Olympiques de Sarajevo en 1984, Gaétan Boucher a remporté deux médailles d’or et une de bronze qu’il a ajoutées à sa médaille d’argent de Lake Placid gagnée en 1980.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.