/news/provincial
Navigation

400 000$ pour les missions à l’étranger du maire de Québec

L’opposition exige que Régis Labeaume détaille ses déplacements

Anne Guerette, chef de l opposition, Point de presse pre conseil de Democratie Quebec, DQ, Local RC 08, Hotel de ville de Quebec, Quebec, 20 mars 2017. PASCAL HUOT/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI
photo d’archives, pascal Huot Le maire de Québec, Régis Labeaume, a effectué 49 missions depuis 2008, selon une compilation faite par la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, et son collègue Paul Shoiry.

Coup d'oeil sur cet article

L’opposition exige que le maire Labeaume rende des comptes sur ses missions à l’étranger, qui ont, selon elle, coûté 400 000 $ depuis 2008.

Doutant de l’impact et des retombées des missions économiques auxquelles participe le maire de Québec à l’étranger, la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, a demandé hier par voie de communiqué que l’administration dévoile les résultats de ces déplacements.

«Nous demandons à l’administration Labeaume des bilans détaillés des voyages et des missions économiques auxquels elle prend part. Il en va du respect dont sont redevables les élus municipaux à l’égard des contribuables.»

Mme Guérette et son collègue Paul Shoiry estiment que le maire s’est déplacé à une cinquantaine de reprises depuis 2008, ce qui a coûté 400 000 $ à la population de Québec, selon leurs estimations «sommaires et conservatrices en tenant compte de la garde rapprochée du maire».

Certaines missions ne sont pas pertinentes, martèle l’opposition, qui cite celles à Barcelone, pour le Forum des cultures, à Pittsburgh, pour étudier la pente des gradins du domicile des Penguins, et à Lausanne, pour tâter le terrain pour des Jeux olympiques.

Les élus veulent connaître les objectifs des missions, un résumé des rencontres effectuées, l’agenda public du maire, un rapport ventilé des dépenses, les résultats chiffrés tels que les investissements étrangers obtenus, de même que le nombre d’entreprises et de travailleurs ayant choisi de venir s’installer à Québec.

Un bilan bientôt

Appelé à réagir, Régis Labeaume a promis de dresser un bilan de ses voyages avant les prochaines élections municipales de novembre. Cela dit, le maire de Québec admet qu’il est généralement difficile de calculer les retombées précises de chacun des déplacements.

Prenant pour exemple ses rencontres de cette semaine avec des décideurs économiques, à New York, le maire s’est demandé: «Comment je peux mesurer si c’est payant? C’est clair pour moi que si on a un peu d’envergure et un peu de génie, on comprend qu’il va y avoir des retombées. Mais les calculer expressément, c’est totalement ridicule de demander ça.»

— Avec la collaboration de Taïeb Moalla

Les 3 missions les plus coûteuses

Avril 2011 : 27 681 $

Londres pour le congrès SportAccord. Régis Labeaume, son attaché de presse, un fonctionnaire et trois personnes de l’Office du tourisme.

Mai 2009 : 26 042 $

Espagne, Autriche, Suède pour la visite d’écoquartiers. Régis Labeaume et trois fonctionnaires.

Avril 2008 : 22 531 $

Paris, Bordeaux, Bruxelles, Namur pour une visite économique et de promotion. Régis Labeaume, son attaché de presse et trois fonctionnaires.