/finance/business
Navigation

Valero veut investir 500 M$ à Lévis

Martine Péloquin<br>
<i>Valero inc.</i>
Photo DIDIER DEBUSSCHERE Martine Péloquin
Valero inc.

Coup d'oeil sur cet article

Énergie Valero, propriétaire de la raffinerie Jean-Gaulin, à Lévis, prévoit investir un demi-milliard de dollars d’ici 2019 pour diminuer son empreinte environnementale.

Au total, depuis 10 ans, Énergie Valero a investi 2 G$ dans ses installations de Lévis pour améliorer notamment son bilan environnemental.

Selon Martine Péloquin, vice-présidente et directrice générale, Énergie Valero inc. – Raffinerie Jean-Gaulin, l’intensité des gaz à effet de serre (GES) a été réduite de plus de 20 % au cours des dernières années, pour une quantité comparable de produits raffinés.

«On ne s’arrêtera pas là. D’ici 2019, 200 millions de dollars seront investis pour améliorer nos procédés environnementaux», a affirmé Mme Péloquin, jeudi, devant la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

Travaux majeurs

Des travaux majeurs permettront de diminuer la quantité de soufre dans l’essence et aussi de construire une nouvelle unité de traitement des eaux à la fine pointe de la technologie.

«On travaille constamment à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. On a des projets d’énergie pour favoriser leur diminution, mais c’est certain que plus on rajoute des unités pour réduire le soufre dans les essences, plus on émet des GES.

«On sait qu’il y a des nouvelles normes qui vont entrer en vigueur. Il y a des projets de loi en préparation. Pour nous, c’est une préoccupation, car on ne veut pas qu’il [le gouvernement] cible seulement les industries. On considère que l’on fait notre part», a ajouté Mme Péloquin.

Une partie des investissements prévus permettra de faire deux arrêts complets de production pour la mise à niveau des installations, en 2018 et en 2019.