/misc
Navigation

2008 - Une fête grandiose

Sir Paul McCartney est tombé en amour avec la ville de Québec.
Photo d'archives Sir Paul McCartney est tombé en amour avec la ville de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Au cours des cinq décennies de publication du Journal, l’année la plus extraordinaire pour la Ville de Québec fut sans contredit 2008 avec le 400e anniversaire de la Vieille Capitale.

Les célébrations échelonnées sur toute l’année ont été une réussite tant sur le plan économique que de la visibilité interna­tionale. Les foules nombreuses ayant participé aux événements ont comblé les organisateurs. La fête a également permis à la population de Québec de sortir d’un état de morosité qui régnait depuis plusieurs années.

Car les déboires de Québec 84, le départ des Nordiques, l’échec des démarches pour l’obtention des Jeux olympiques, toutes ces tuiles accumulées au fil du temps avaient créé un sentiment d’amertume palpable dans la population.

Avec le 400e, les Québécois ont enfin retrouvé leur fierté et compris que leur ville avait quelque chose de spécial à offrir et que l’avenir était rempli de promesses. Ne serait-ce que par le nombre sans précédent de touristes qui ont profité de l’occasion pour la visiter.

À la tête du 400ème, Daniel Gélinas a réussi à faire de cette Fête un succès sans précédent à Québec.
Photo d'archives Richard Cloutier
À la tête du 400ème, Daniel Gélinas a réussi à faire de cette Fête un succès sans précédent à Québec.

Les succès s’enchaînent

Sans jeu de mots, lorsque Peter Simons a fait cadeau de la fontaine de Tourny à la ville de Québec, un an avant le 400e, la chance a commencé à tourner. Après l’élection du maire Régis Labeaume, fin 2007, tout s’est mis en place. Il a nommé Daniel Gélinas à la tête des festivités dès le 2 janvier 2008, une dizaine de directeurs de la Société du 400e ont été remplacés, et la Fête a pris son envol.

Pour le 400e anniversaire de la ville de Québec, Peter Simons a fait cadeau de la fontaine de Tourny, qui trône devant le Parlement.
Photo d'archives Stevens LeBlanc
Pour le 400e anniversaire de la ville de Québec, Peter Simons a fait cadeau de la fontaine de Tourny, qui trône devant le Parlement.

Un championnat du monde de hockey junior présenté en mai au Colisée a conquis les amateurs, même si le Canada devait s’incliner en prolongation devant la Russie par un pointage de 5 à 4.

La promenade Samuel-de-Champlain, inaugurée le 24 juin 2008, a redonné l’accès au fleuve aux piétons et aux cyclistes, à la grande satisfaction de tout le monde. Et que dire des spectacles de cette année magique qui ont commencé en force avec les trois jours de Rencontre, devant le parlement, avec des artistes de chez nous?

Le 400e aurait été incomplet sans la présence de Céline sur les plaines d’Abraham.
Photo d'archives
Le 400e aurait été incomplet sans la présence de Céline sur les plaines d’Abraham.

Paul McCartney, Céline Dion, le Festival d’été, l’animation à l’Espace 400e du bassin Louise, l’extraordinaire spectacle son et lumière sur les silos de Bunge (lire autre texte), etc., etc. Il y en avait pour tous les goûts et presque tout était gratuit.

L’année durant, les hôteliers, les restaurateurs et les commerçants ont fait de bonnes affaires et tout le monde s’est amusé. Le mauvais sort était rompu et l’avenir s’annonçait prometteur!

Le clou du spectacle

Le Moulin à Images de Robert Lepage, projeté sur les silos de la Bunge, a été le projet artistique le plus spectaculaire des Fêtes du 400ème de Québec.
Photo d'archives Mathieu Bélanger
Le Moulin à Images de Robert Lepage, projeté sur les silos de la Bunge, a été le projet artistique le plus spectaculaire des Fêtes du 400ème de Québec.

Pour célébrer le 400e anniversaire de sa ville, Robert Lepage a déployé tout son génie artistique en mettant au point avec Ex Machina une projection à couper le souffle sur l’histoire de Québec.

Le spectacle son et lumière gratuit Le Moulin à images, projeté au bassin Louise du port de Québec avec les silos à grains de la Bunge comme toile de fond, est devenu le plus grand spectacle du genre à être présenté dans le monde.

Robert Lepage ne cesse de surprendre, que ce soit au théâtre ou dans des projets comme le Moulin à images, qui a impressionné tous ceux qui l’ont vu de 2008 à 2013.
Photo d'archives
Robert Lepage ne cesse de surprendre, que ce soit au théâtre ou dans des projets comme le Moulin à images, qui a impressionné tous ceux qui l’ont vu de 2008 à 2013.

Pour réaliser ce tour de force applaudi par au moins 600 000 personnes entre le 20 juin et le 7 septembre 2008, selon les chiffres de la Ville de Québec, Robert Lepage a fait appel à une centaine de spécialistes du multimédia.

La représentation du Moulin à images a nécessité une trentaine de projecteurs vidéo, plus de 300 haut-parleurs et quelque 200 appareils d’éclairage. La création de cette œuvre maîtresse de Lepage a coûté un peu plus de 4,5 millions de dollars.

Le Moulin à images a été à ce point marquant durant le 400e qu’il devait revenir de 2009 à 2013, le conseil municipal de l’époque ayant voté en ce sens... peut-être pour garder l’esprit à la fête plus longtemps.

Le 400e en chiffres

Sir Paul McCartney est tombé en amour avec la ville de Québec.
Photo d'archives

• 85 millions de dollars pour les festivités (la promenade Samuel-de-Champlain, les installations portuaires et autres infrastructures permanentes comme l’Espace 400e ne sont pas incluses).

• 193,4 millions de dollars de plus en retombées touristiques.

• 1,2 million de nuitées supplémentaires dans les hôtels de la région.

• Un sondage réalisé en novembre 2008 a indiqué que les citoyens de la région accordaient une note de 8,5 sur 10 aux festivités.

• Le championnat mondial de hockey a généré des surplus de 7 millions de dollars. Six ont été remis à la Société du 400e et un à la Maison Dauphine pour les jeunes et à une fondation de sport.

• Le 3 juillet, jour anniversaire de Québec, le plus grand spectacle de feux d’artifice jamais présenté dans l’histoire du Canada a attiré quelque 300 000 personnes à Québec et Lévis.

• Les foules ayant assisté au spectacle de Paul McCartney et de Céline Dion sur les plaines en juillet et en août ont été évaluées à plusieurs centaines de milliers de personnes, avec les écrans géants installés autour des plaines et à Lévis.

• 7 à 8 millions de personnes auraient assisté aux 300 activités des festivités pendant l’année, selon la Ville de Québec.

Sources : Ville de Québec, Bureau de la Capitale-Nationale, Journal de Québec

Les festivités de 2008 se sont terminées par un magnifique feu d’artifice, un 400e que les Québécois ne sont pas près d’oublier.
Photo d'archives Jean-François Desgagnés
Les festivités de 2008 se sont terminées par un magnifique feu d’artifice, un 400e que les Québécois ne sont pas près d’oublier.