/news/health
Navigation

Les hôpitaux sommés de désengorger les urgences

Le ministre Barrette exige des résultats rapides

Coup d'oeil sur cet article

Mécontent que la congestion persiste dans les urgences, le ministre Barrette a sommé les PDG des hôpitaux du Québec de faire en sorte d’éliminer en une semaine les débordements, à défaut de quoi des «mesures autres seront prises».

Selon les informations obtenues par Le Journal, cet ultimatum a été signifié jeudi dernier aux PDG. Ces derniers disposaient d’un très court laps de temps pour répondre aux exigences du ministre, à savoir ramener les taux d’occupation dans les urgences à 100 % ou moins, réduire les durées de séjour et proscrire les séjours de 48 heures ou plus.

M. Barrette est, semble-t-il, irrité que les 100 millions $ annoncés en décembre dernier pour désengorger les urgences ne donnent pas les résultats escomptés.

Une lettre aux médecins du CHU

Mardi après-midi, tous les médecins du CHU de Québec, notamment, ont reçu une lettre de la Direction des services professionnels les enjoignant d’identifier les séjours prolongés à l’urgence et de collaborer aux mesures en place pour éviter la congestion.

«Cela me fait bien rire. On va placer les patients de l’urgence dans les corridors sur les étages, ce qui va créer de gros problèmes. Cela ne réglera rien. C’est comme prendre le petit tas de poussière et l’envoyer sous le tapis», s’insurge un médecin.

Une autre source parle d’une sorte «d’opération de camouflage».

Piqué au vif

Le ministre Barrette a été piqué au vif, la semaine dernière, par la sortie de la députée fédérale de Brossard-Saint-Lambert, Alexandra Mendès, qui fustigeait les débordements dans les hôpitaux de la Montérégie.

Ceux-ci ont affiché au cours de la dernière semaine des taux d’occupation jusqu’à 170 %. Mardi, à 10 h, les taux oscillaient encore autour de 150 % dans les urgences de la Montérégie et de 155 %, dans les Laurentides.

Les PDG des hôpitaux québécois auront fort à faire, puisque plusieurs centres présentent des taux d’occupation supérieurs à 100 %. Au cours des sept derniers jours, il y a eu des pointes à 135 % en Outaouais, à 131 % à Laval, à 125 % à Montréal et à 119 % à Québec, montrent les relevés du ministère de la Santé.