/news/currentevents
Navigation

Peine exemplaire pour des menaces de mort envers le maire de Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

Un homme qui avait fait une alerte à la bombe pendant que le maire de Québec, Régis Labeaume, et celui de Sherbrooke, Bernard Sévigny, regardaient une partie de hockey a été condamné à 12 mois de prison.

Le 8 février, Réjean Hurdle, 57 ans, avait appelé plusieurs fois la centrale 9-1-1 afin de menacer de mort le maire Sévigny et les musulmans. En soirée, il avait aussi fait un appel à la bombe pendant que M. Sévigny et le maire de Québec, Régis Labeaume, étaient au Palais des Sports de Sherbrooke pour regarder un match de hockey. Les deux maires avaient alors été évacués.

«Vous êtes libres de vos opinions, mais, là, vous êtes passé des paroles aux actes. Les menaces de mort sont des gestes graves», a dit le juge en s’adressant à Hurdle.

Se rangeant à l’argumentation de la Couronne, le juge Conrad Chapdelaine a donc imposé une peine exemplaire de 12 mois de prison moins les 90 jours de détention préventive, visant à dissuader la tenue de tels propos.

Le magistrat a aussi insisté sur le fait que ces menaces, proférées le 8 février par des appels répétés à la centrale 9-1-1, ont suscité la crainte et l’anxiété au sein de la communauté musulmane.

La peine est associée à une probation de deux ans. À sa sortie de prison, Hurdle ne pourra ni communiquer avec le maire de Sherbrooke ni se rendre à l’hôtel de ville. Les lieux de culte de confession musulmane lui seront aussi interdits. Il ne pourra posséder d’arme à feu pour les 10 prochaines années.

Peine exemplaire

La Couronne avait proposé une peine de 12 à 15 mois de prison. «Nous demandions une peine exemplaire et c’est ce que le tribunal a imposé en tenant compte des nombreux antécédents judiciaires de M. Hurdle», a commenté Me Isabelle Dorion, procureure de la Couronne.

Même si elle a suggéré une peine de six mois, l’avocate de la défense, Mélissa Gilbert, n’a pas été surprise par la sentence. «Le juge a retenu le facteur de dissuasion. Dans ce type de crime, c’est un élément important à considérer. Nous nous attendions à ce genre de sentence. M. Hurdle est serein; il prévoyait une telle peine», a-t-elle mentionné.