/finance/business
Navigation

Des fournisseurs québécois touchés par la vente à Lowe’s

Certains disent avoir perdu plus de 20% de leur chiffre d’affaires

Rona/Lowe’s
Photo d’archives, Le Journal de Montréal Sylvain Prud’homme, président de Lowe’s Canada, et Richard D. Maltsbarger, chef du développement et président international de Lowe’s, lors de l'annonce de l'achat de RONA par Lowe's Canada, le 3 février 2016, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis la vente de RONA et de Réno-Dépôt au géant américain Lowe’s, plusieurs fournisseurs québécois ont vu leur chiffre d’affaires baisser de façon importante. Certains fournisseurs ont perdu jusqu’à 20 % de leurs ventes.

Un sondage mené par l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) indique qu’un nombre significatif de fournisseurs québécois ont souffert des ventes de RONA et de Réno-Dépôt à Lowe’s l’an dernier et du groupe BMR à la Coop fédérée en 2015.

Les 10 % les plus touchés disent avoir perdu plus de 20 % de leur chiffre d’affaires, indique le sondage de l’AQMAT, dont les résultats ont été dévoilés mercredi lors de son assemblée générale.

«On est surpris. On constate que les fournisseurs perdants perdent davantage que ceux qui gagnent», a souligné le président de l’AQMAT, Richard Darveau.

Impact important

Près de 50 % des entreprises sondées soutiennent que le mouvement de consolidation observé dans le secteur de la quincaillerie au Québec a eu un impact négatif sur leur chiffre d’affaires.

Fait à noter, seulement 16 % des répondants à ce sondage ont souligné des effets positifs de cette consolidation alors que leurs ventes ont progressé.

Le quart des fournisseurs sondés disent avoir encaissé un effet neutre de ces deux importantes transactions survenues dans le secteur québécois de la quincaillerie au cours des deux dernières années.

Parmi les fournisseurs touchés négativement, 10 % d’entre eux évoquent des pertes de revenus supérieures à 20 %.

Ramer fort

Le président de l’AQMAT, Richard Darveau, avait avoué au Journal lors de la vente de RONA et de Réno-Dépôt à Lowe’s l’an dernier son inquiétude face à cette consolidation.

«Ça va bouger. Il y aura beaucoup d’action et les fournisseurs québécois devront pédaler», avait-il soutenu, rappelant que certains étaient «à risque».

Les fournisseurs québécois sont nombreux chez RONA, passant de Richelieu, à Maybec, de Goodfellow à Sico.

Pour alimenter ses magasins en quelque 32 000 produits, RONA disait compter sur plus de 2000 fournisseurs dans le monde, dont 1500 étaient du Canada.

L’AQMAT n’entrevoyait toutefois pas d’hécatombe pour les fournisseurs québécois de RONA avec l’arrivée de Lowe’s dans le décor.

Avec les résultats de son coup de sonde, l’AQMAT demande au gouvernement Couillard de soutenir une campagne de promotion invitant à l’achat local de produits de quincaillerie au Québec.

 

RONA en bref

  • 2000 Fournisseurs au total
  • 1500 Fournisseurs au Québec
  • 436 Nombre de magasins au Canada
  • 155 Nombre de magasins au Québec

Source : RONA