/opinion/columnists
Navigation

Le top 3 de la semaine: unis contre le SRB

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, un front commun anti-SRB a commencé à se former, Gabriel Nadeau-Dubois a eu l’air fou à l’Assemblée nationale, alors qu’il n’est même pas encore élu, et Trudeau a jeté la gestion du pot légal dans la cour des provinces. Voici le top 3 de la semaine.

1. FRONT COMMUN

Photo Jean-François Desgagnés

À RadioX, avec Jeff Fillion, j’aborde la question du SRB (service rapide par bus) au moins trois fois par semaine depuis septembre!

On le sent depuis très longtemps, la population est à bout. Ce qui n’aide pas: Labeaume refuse de consulter le monde! Tout naturel que les autres stations de radio sautent dans le train anti-SRB. Bravo! Car le projet est ruineux, mal conçu, ne répond à aucune demande.

Dans ce dossier, le maire se comporte en tyran et son opposante Anne Guérette connaît souvent de mauvaises «semaines au bureau»... Les gens de Québec méritent mieux!

En coulisses, on préparerait la création d’un nouveau parti municipal, résolument de droite, anti-SRB. Souhaitons-nous – enfin – une véritable élection référendaire sur le SRB!

2. GND DÉCULOTTÉ

Photo Agence QMI, MAXIME DELAND

L’Enfant-Dieu de l’extrême gauche s’est fait prendre les culottes à terre! Gabriel Nadeau-Dubois va-t-en-guerre contre les écoles privées, alors qu’on apprend qu’il est lui-même un produit... de l’école privée! Oh boy...

Le dossier vaseux de l’abolition du financement des écoles privées est un bel exemple de l’incapacité de QS de mener avec crédibilité des propositions de nature économique.

Couper ce financement créerait un véritable régime scolaire pour riches seulement et provoquerait une explosion des coûts dans le réseau public, déjà essoufflé.

Devant une telle humiliation, la presse de gauche a tenté en vain de protéger son chouchou; GND aura été démasqué, comme un enfant d’école.

3. POT PROVINCIAL

AFP

Trudeau respecte sa promesse: le pot sera légalisé. Par contre, il s’est comporté en irresponsable en jetant le dossier dans la cour des provinces. Débrouillez-vous!

La gestion, la vente, la vérification, l’application de la loi, les coûts liés à la prévention, etc... arrangez-vous! Est-ce qu’il y a eu vraiment un débat sur la santé publique? Les pour, les contre?

Ici, au Québec, vous savez qu’on a le réflexe du contrôle étatique facile. Je vois une autre «régie», avec de nouveaux fonctionnaires, de nouvelles conventions collectives...

C’est Trudeau qui a le «buzz», et ce sont les provinces qui auront le mal de tête.