/lifestyle/books
Navigation

Plus de 60 romans publiés

Anne Robillard
Photo courtoisie Wellan Anne Robillard a écrit plus de 60 romans depuis 2002.

Coup d'oeil sur cet article

Auteure de plus de 60 romans vendus à plus de 5 millions d’exemplaires, Anne Robillard figure constamment dans les palmarès des meilleures ventes et le cinquième tome des Chevaliers d’Antarès, Salamandres, ne fait pas exception. Elle a tout un fan-club!

Travailleuse acharnée, complètement dévouée à la création de ces mondes imaginaires qui captivent ses fans, Anne Robillard, 62 ans, ne manque jamais d’idées, mais plutôt de temps pour tout coucher sur papier. Sa mission: sortir les gens de leur train-train quotidien et les amener se balader dans un univers fantastique, bien loin de la routine.

Les gens la lisent – par dizaines de milliers – ici comme ailleurs. «On reçoit des témoignages du genre, “Vous m’avez aidée pendant que j’étais à l’hôpital”. Ben tabarouette, je sers à quelque chose dans la vie!», s’exclame-t-elle en entrevue.

Seule devant son écran d’ordinateur, elle ne sait pas vraiment si ce qu’elle écrit trouve un écho. «C’est pour ça que je fais les salons du livre et les séances de dédicaces: ça donne un feedback». Des figurants habillés en Chevaliers d’Antarès l’accompagnent d’ailleurs dans les séances de dédicaces.

Les Salamandres est son 61e roman publié, depuis octobre 2002. «Je vise 100 romans avant la fin de ma carrière. Si c’est plus, tant mieux. Mais ce serait un beau gros chiffre magique, 100 romans!», dit la romancière qui publie au moins cinq romans par année.

«C’est ma job, de 6 h à 21 h. J’aime ce que je fais, j’en mange. Quand je ne suis pas capable d’écrire, une journée, je grogne. Les idées se bousculent plus vite que je suis capable de les écrire!»

Grand succès

Les Chevaliers d’Antarès, qui comptera 12 tomes, connaît un grand succès. «Des personnages des autres séries sont tombés dans ce monde parallèle, un monde steampunk, avec le début de l’industrialisation. Quelqu’un comme Wellan, qui vient du médiéval, découvre l’électricité, l’astronomie avec les gros télescopes.»

Le grand chef des Chevaliers d’Émeraude tripe «ben dur», assure l’auteure. «Il ne veut pas retourner tout de suite dans son monde!», dit Anne. «Ce monde a aussi ses propres problèmes et mon beau Wellan, qui ne voulait pas interférer dans l’histoire de ce pays, a été bien obligé de le faire.»

Mystérieuse inspiration

Où trouve-t-elle toutes ces idées? «C’est simple! Ce monde, je l’ai rêvé. J’étais à l’hôpital en train de me faire opérer pour la vésicule biliaire et quand je me suis réveillée, j’ai rêvé à la suite des Héritiers d’Enkidiev, qui est Antarès. Je n’avais pas de cahiers, pas de crayons, j’avais mal... mais je me répétais tout pour ne pas oublier. Quand je suis arrivée chez nous, j’étais pliée en deux, mais je l’ai écrit quand même pour ne pas l’oublier. Après, j’ai dormi.

«J’ai accès à quelque chose que je ne comprends pas, dit-elle en ajoutant que tout ça est un mystère. Si je savais d’où ça vient, l’inspiration... je gagnerais un prix Nobel. Pourquoi c’est toujours là quand j’en ai besoin? Je ne sais pas. Je vais faire 12 tomes d’Antarès. Je sais à peu près où je m’en vais, mais je ne sais pas ce qui va se passer. Il faut que je me fasse confiance.»

Anne Robillard
Photo courtoisie

Extrait

«Altaïr était l’un des deux royaumes situés le plus au nord du continent d’Alnilam. Ce grand pays était surtout peuplé de pêcheurs, de trappeurs et de mineurs, des gens simples et courageux qui s’étaient adaptés aux conditions rigoureuses. La population s’était établie le long des rivières Jarosse et Callune qui se jetaient dans d’immenses lacs, ainsi que sur la côte ouest de la baie de Markab. Elle avait depuis longtemps déserté les berges du grand fleuve Caléana, car sur la rive opposée s’élevaient les terres glacées des Aculéos. Avant que les Chevaliers d’Antarès installent des postes de défense à Altaïr, les hommes-scorpions avaient réussi à franchir le cours d’eau sur des radeaux primitifs et avaient attaqué les villages de pêcheurs.

  • Anne Robillard a vendu plus de 5 000 000 de livres en carrière.
  • Une BD s’en vient sur les Chevaliers d’Émeraude.
  • Elle écrit présentement le septième tome des Chevaliers d’Antarès.
  • La série Les Ailes d’Alexanne marche très fort en France.