/news/currentevents
Navigation

Cellulaires, balles et clous dans le ventre des chiens

Un vétérinaire collectionne les objets pour sensibiliser les maîtres

objet chien
Photo collaboration spéciale, ghislain allard Le vétérinaire Thomas de Vette montre certains corps étrangers qu’il a dû extirper du ventre de chiens.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Un vétérinaire de l’Estrie collectionne les objets qu’il trouve dans le ventre des chiens afin de sensibiliser les propriétaires aux dangers de laisser traîner des objets dangereux pour leur animal.

En 30 années de pratique, le vétérinaire Thomas de Vette a vu plusieurs objets dans l’estomac ou dans les intestins de chiens. Il a même déjà retiré une aiguille avec du fil à coudre, mais aussi des épis de maïs et des semelles de souliers.

Des vétérinaires ont même déjà extirpé des téléphones cellulaires du ventre de certains chiens.

Les chiens ont l’habitude d’avaler tout ce qui leur tombe sous la patte. Les vétérinaires doivent donc extirper des objets de toutes sortes qui se trouvent coincés dans leur estomac ou dans leurs intestins.

Le palmarès de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) est dominé par les morceaux de tissu, les jouets, les roches et les balles.

Dans certains cas, comme lorsqu’un épi de maïs bloque l’intestin, l’intervention du vétérinaire est requise. Le chien peut en mourir en quelques jours.

Signes de détresse

Des symptômes donnent l’alerte comme la perte d’appétit, la diarrhée et les vomissements répétés. L’absence de selles est aussi une indication qu’il y a un objet non désiré dans l’estomac de votre chien.

«Ma dernière intervention du genre, c’est un caniche royal qui avait une fois de plus mangé les bas-culottes de sa propriétaire, raconte le vétérinaire Thomas de Vette. Il y avait une obstruction de l’intestin. C’est une opération de plusieurs centaines de dollars. Depuis, la dame range ses bas de nylon dans le tiroir.»

Les chiens qui s’ennuient seraient portés à avaler des corps étrangers.

«Un chien qui s’ennuie trouvera toutes sortes de façons de se désennuyer, y compris l’ingestion d’objets indésirables. Un chien actif passe moins de temps à avaler n’importe quoi», mentionne M. de Vette.

Il rappelle aussi que les chiens, surtout les chiots, aiment mastiquer.

«Il faut leur procurer un jouet approprié à leur âge et à leur taille sur lequel ils pourront laisser libre cours à leur envie de mâchouiller», précise le vétérinaire de Sherbrooke.

Chaque année

Selon l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ), 60 % des vétérinaires ont été dans l’obligation de retirer au moins un corps étranger chez un animal domestique au cours d’une même année.

L’ingestion d’objets est d’ailleurs l’une des causes fréquentes d’hospitalisation du chien chez le médecin vétérinaire.

Les objets trouvés par les vétérinaires

  • Morceaux de tissu
  • Jouets
  • Roches
  • Balles
  • Bouts de plastique
  • Monnaie
  • Boutons
  • Vêtements
  • Sacs de plastique
  • Pellicules de plastique
  • Tampons
  • Décorations de Noël
  • Tapis
  • Élastiques
  • Rasoirs
  • Noyaux de fruits
  • Clous

Source: Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux