/news/provincial
Navigation

Nouvelle version du Schéma d’aménagement: Québec veut garder les familles

Régis Labeaume a insisté sur l’intérêt grandissant des jeunes familles pour les maisons de ville et pour les duplex.
Photo Didier Debusschère Régis Labeaume a insisté sur l’intérêt grandissant des jeunes familles pour les maisons de ville et pour les duplex.

Coup d'oeil sur cet article

Désireuse de répondre aux besoins des familles en matière de logements, l’agglomération de Québec lorgne toujours du côté des terres agricoles de Beauport (Sœurs de la Charité) et de Saint-Augustin-de-Desmaures.

C’est ce qui ressort de la deuxième version du Schéma d’aménagement et de développement (SAD) déposée mardi. La mouture de l’an dernier a été actualisée à la suite des remarques du gouvernement du Québec et des consultations publiques. Le ministère des Affaires municipales a exigé que l’horizon de planification se fasse sur 20 ans (2016-2036) plutôt que sur 30 ans (2011-2041). La version finale du SAD est attendue dans environ un an après de nouvelles consultations et l’aval du gouvernement.

Étalement urbain

Alors que l’agglomération tablait sur l’ajout de 61 500 nouveaux ménages sur 30 ans, le nouveau projet évoque une augmentation de 28 200 ménages sur 20 ans. Pour les loger, on prévoit la construction de 10 150 maisons et duplex ainsi que de 18 050 appartements et condos. Sinon, «les jeunes ménages continueront de s’établir en périphérie perpétuant ainsi l’étalement urbain», craint-on.

Régis Labeaume a insisté sur l’intérêt grandissant des jeunes familles pour les maisons de ville et pour les duplex. «L’étalement urbain a un impact sur la société et dans le budget familial, a-t-il avancé. Il y a des gens qui vont s’apercevoir que plus ils vont être près du centre-ville, plus ils vont peut-être être capables de vivre avec une seule voiture plutôt que deux (...) Il faut qu’il y ait de la place pour que ces gens-là puissent s’établir.» L’agglomération prévoit toujours développer 660 hectares sur 20 ans.

CPTQ

Cela dit, la Commission de protection du territoire agricole (CPTQ) devra approuver le dézonage voulu par la Ville. Un éventuel refus pourrait complètement changer la donne pour le SAD, a admis l’administration municipale. «Ce n’est pas une charge contre les terres agricoles, a prévenu le maire. On dit qu’on est responsable et qu’on doit faire ça (le développement).»

De son côté, Anne Guérette, chef de l’opposition, a affirmé qu’il vaut mieux éviter le «gaspillage» de territoire agricole. «C’est très bon, à l’aube d’une campagne électorale, d’annoncer aux jeunes ménages qu’ils auront plein de maisons neuves et de bungalows, a-t-elle noté. C’est la solution facile.»

Agglomération de Québec (2016-2036)

  • Accroissement prévu de la population : 57 139
  • Accroissement annuel de la population : 2857
  • Nombre de nouveaux ménages attendus : 28 167
  • Accroissement annuel des ménages : 1408
  • Demandes de maison et de duplex : 10 142
  • Demandes d’appartement et de condo : 18 025

Source : Projections de la Ville de Québec à partir des données (2014) de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).