/news/transports
Navigation

L’Enquête origine-destination coûtera 1,1 M$

Coup d'oeil sur cet article

L’Enquête origine-destination 2017, qui vise à connaître les habitudes et les choix de déplacements des citoyens de la grande région de Québec, coûtera 1,1 million $ aux contribuables. Ce chiffre ne comprend pas les coûts liés aux ressources humaines fournies par les six partenaires.

C’est ce qu’on apprend à la lecture de l’Entente de collaboration signée entre les diverses parties concernées et votée mercredi soir lors du conseil d’administration du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Le ministère des Transports, les villes de Québec et de Lévis, la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), le RTC et la Société de transport de Lévis (STL) conviennent d’abord de fournir gratuitement «des ressources humaines régulières» à titre de «contribution technique» au projet.

Côté financier, le budget maximal de 1,1 M$ représente les «frais externes de réalisation». Il se divise ainsi: 550 000 $ pour le ministère des Transports du Québec, 385 000 $ en provenance du RTC, 55 000 $ de la STL, 49 500 $ de la Ville de Québec, 38 500 $ de la CMQ et 22 000 $ de la Ville de Lévis. Aucun dépassement de coût ne sera accepté, spécifie l’entente.

Résultats en 2018 et 2019

La collecte et le traitement des données auront lieu entre septembre 2017 et janvier 2018. Les résultats préliminaires devraient être connus à l’automne 2018, tandis que la diffusion des rapports finaux est programmée pour mars 2019.

Le 15 avril dernier, Le Journal rapportait que des milliers d’automobilistes qui circuleront dans la région de Québec et de Lévis seront «interceptés», aux heures de pointe, entre le 5 septembre et le 3 octobre 2017, par des «barrages routiers» en vue de répondre aux questionnaires de cette vaste Enquête. La dernière Enquête du genre, qui sert encore aujourd’hui de référence, a été réalisée en 2011. Quelque 38 000 ménages seront interrogés lors de l’Enquête de 2017, contre 26 000 ménages en 2011.