/news/politics
Navigation

Anne Guérette attaque l'inexpérience de Gosselin

Anne Guérette attaque l'inexpérience de Gosselin
ÈVE LÉVESQUE/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

«On n'est pas arrivés hier», a réagi Anne Guérette à l'annonce de la candidature de Jean-François Gosselin à la mairie de Québec, pointant le manque d'expérience du candidat.

«On va lui souhaiter la bienvenue sur la scène municipale de Québec. Une scène que nous connaissons très bien depuis 10 ans», a lancé la chef de Démocratie Québec, jeudi en matinée.

«On pense qu'on est l'alternative et que les citoyens vont nous confier les clés de la Ville de Québec pour toutes sortes de bonnes raisons, avec l'expérience qu'on a. On n'est pas arrivés hier. On se tient debout devant Régis Labeaume depuis longtemps.»

L'arrivée de ce nouveau candidat est selon elle un signe de «l'insatisfaction grandissante envers le maire actuel».

Elle n'y voit pas une menace ou un risque de division du vote. «C'est la démocratie. Ça enrichit le débat. Ça permettra aux citoyens d'assister à une course encore plus intéressante. On ne connaît pas grand-chose de son programme, actuellement. On a entendu parler qu'il est contre le SRB et pour le troisième lien, mais à part ça, il vient juste d'annoncer quelques affaires.»

De son côté, le maire Labeaume a été très succinct en commentant l’annonce de la candidature de M. Gosselin. «C’est un nouvel adversaire. Il va y en avoir d’autres. C’est pas grave», a-t-il lâché sans vouloir détailler sa pensée.

Interrogé sur le fait que M. Gosselin s’oppose de façon frontale au Service rapide par bus (SRB), Régis Labeaume a répété que le projet de SRB est «mort». Les futures consultations permettront de définir les contours d’un Système de transport en commun, mais il faut d’abord écouter l’opinion de la population, a-t-il indiqué.

En collaboration avec Taïeb Moalla