/news/currentevents
Navigation

L’accusé trouvait sa femme «contrôlante»

Il aurait utilisé une fourchette pour l’assassiner

Pendant son témoignage, Alain Gascon a échangé des sourires avec ses avocats.
Photo archives Pendant son témoignage, Alain Gascon a échangé des sourires avec ses avocats.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Un homme accusé d’avoir tué la mère de ses cinq enfants à coups de fourchette à barbecue a raconté jeudi que sa femme était contrôlante et jalouse et l’empêchait d’aller au dépanneur.

Alain Gascon, 52 ans, est accusé d’avoir tué son ex-femme à l’aide d’une fourchette à barbecue le 20 avril 2014 à Gatineau. Ce dernier, selon la Couronne, n’aurait pas digéré la rupture.

«Elle était tellement jalouse que je ne pouvais même pas aller au dépanneur du coin. Je n’avais même pas le droit d’avoir d’amis. Elle ne les laissait pas entrer à la maison», a raconté Gascon jeudi lors de son contre-interrogatoire.

Aucun remords

L’accusé a témoigné sans démontrer de remords et en lançant, ici et là, quelques sourires à ses avocats.

Gascon a déclaré qu’il a dû quitter un travail à la demande de sa conjointe, parce que l’emploi était localisé près d’une plage où il y avait des femmes en bikini.

Alain Gascon a été en couple durant 25 ans avec la victime, Angela Di stasio. Ils ont eu cinq enfants.

<b>Angela Di Stasio</b><br /><i>Victime</i>
Photo d'archives
Angela Di Stasio
Victime

Selon l’accusé, malgré la jalousie de sa conjointe, il l’aimait réellement.

Quelques semaines avant le drame, Gascon dit avoir tenté de se suicider, d’abord en s’ouvrant les poignets et ensuite, en tentant de se pendre avec une rallonge électrique.

L’accusé a avoué être en grande dépression lors du meurtre de sa femme. Il consommait du cannabis, des antidépresseurs, de la cocaïne et des amphétamines, le tout en même temps.

La journée du meurtre, il aurait avalé 24 comprimés antidépresseurs.

Le 20 avril 2014, Alain Gascon s’est rendu chez sa fille, les mains couvertes de sang en disant: «Je pense que j’ai tué ta mère.» Le gendre de l’accusé a aussitôt contacté le 911.

Une Game

Gascon a raconté que son couple battait de l’aile depuis un temps, qu’il y a eu plusieurs ruptures, mais que chaque fois, sa conjointe Angela Di stasio le reprenait.

«C’était devenu une game. Chaque fois qu’elle partait, elle revenait. Et moi aussi je quittais [et je revenais]», a relaté Gascon.

Mais Angela Di stasio a décidé de mettre un terme à la relation pour de bon, ce que l’accusé n’a pas encaissé. Quelques jours avant le drame, il s’est même rendu à son lieu de travail pour lui offrir des fleurs.