/news/health
Navigation

Le mégahôpital est un «mauvais projet»

Le CHU de Québec réfute des allégations

l’Enfant-Jésus
Photo Daniel Mallard Le futur complexe hospitalier du CHU de Québec regroupera, d’ici 2025, les spécialités de l’Hôtel-Dieu de Québec et de l’hôpital de l’Enfant-Jésus sur ce dernier emplacement.

Coup d'oeil sur cet article

Le CHU de Québec rejette les allégations d’un ex-président du Comité des citoyens du Vieux-Québec voulant que le projet de mégahôpital de deux milliards de dollars soit tronqué et mal adapté aux besoins futurs de la population.

«Mieux vaut perdre les quelque 40 millions $ déjà dépensés que de mettre des milliards $ dans un mauvais projet qui a levé sans aucun processus décisionnel digne de ce nom. L’hôpital de l’Enfant-Jésus, ce n’est pas la bonne solution. Il faut tout arrêter», pourfend Louis Germain, en entrevue au Journal.

Coupes

Le futur complexe hospitalier du CHU de Québec regroupera, d’ici 2025, les spécialités de l’Hôtel-Dieu de Québec et de l’hôpital de l’Enfant-Jésus sur ce dernier emplacement. Selon M. Germain, on a coupé de manière «radicale et désastreuse» dans plusieurs services afin d’atteindre la cible budgétaire.

Il cite en exemple la gériatrie, l’hémodialyse et la psychiatrie, qui est carrément éliminée du projet de mégahôpital. «Au fur et à mesure des réunions, les médecins ont déchanté. Ils sont résignés. Je ne vois aucune valeur ajoutée dans ce projet, alors que c’était l’objectif premier», avance M. Germain, qui a fait part de ses objections dans une lettre d’opinion transmise aux médias.

Ce militant du Parti québécois se présente comme un acteur sociopolitique.

« Chiffres erronés »

«M. Germain s’est toujours opposé à ce projet. Son opinion est basée sur de faux chiffres qui ne reposent pas sur des études sérieuses. Au contraire, la majorité des services à la population sera rehaussée. Il y aura entre autres huit salles d’opération supplémentaires et 36 lits de soins intensifs additionnels», réplique la porte-parole du CHU, Geneviève Dupuis.

Cette dernière assure que les services de dialyse actuellement offerts à l’Hôtel-Dieu de Québec seront déménagés au complet dans le mégahôpital. «Rien n’a été coupé au niveau clinique. Le ministère de la Santé a évalué ligne par ligne le projet. C’est tout, sauf du béton», précise Mme Dupuis.

La décision est toutefois déjà arrêtée à savoir que la psychiatrie quittera l’hôpital de l’Enfant-Jésus. Le ministre Barrette a annoncé, récemment, que les services alimentaires et de fournitures, notamment, seront quant à eux regroupés dans une nouvelle construction, dans le secteur Beauport.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions