/news/currentevents
Navigation

Trafic de cocaïne: arrêté alors qu’un policier était sous filature

Coup d'oeil sur cet article

Un individu a reconnu, jeudi, avoir fourni «deux quarts de cocaïne» à la conjointe de Jean-Bernard Lajoie à l’occasion d’une transaction où l’ancien policier du SPVQ – mis en accusation depuis – était présent.

C’est en qualifiant les faits «d’un peu particuliers» que la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Sandra Rioux, a commencé le résumé de la preuve obtenue à l’égard de Jonathan Vézina-Carrier, qui a plaidé coupable à une accusation de trafic de cocaïne.

Enquête

Le 9 décembre 2014, M. Lajoie faisait l’objet d’une enquête et sous filature puisque divers soupçons pesaient sur lui.

Alors qu’il prenait place à bord d’un véhicule avec sa conjointe, les policiers ont vu un individu (Vézina-Carrier) s’approcher de la voiture et remettre à la conjointe de l’ancien policier «quelque chose».

«Intercepté à la suite de cette manœuvre, M. Vézina-Carrier fera une déclaration volontaire et a avoué qu’il avait remis deux quarts de cocaïne à ces gens-là», a mentionné Me Rioux, ce qui a été approuvé par l’avocat de l’accusé, Me Didier Samson.

«C’est effectivement une situation très particulière», a ajouté le juge Alain Morand, qui a accepté la suggestion des avocats et condamné l’accusé à une amende de 500 $.