/news/currentevents
Navigation

Accusé du meurtre de son frère, Toby Carrier était «calme et lucide»

Toby Carrier
Photo d'archives, Agence QMI Toby Carrier

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU  |  Un homme accusé du meurtre de son frère et de tentative de meurtre sur ses parents aurait dit à une amie dans les minutes précédant le crime qu’il se sentirait bien après avoir utilisé l’objet qu’il avait dans la main.

Marie-Michèle Lévesque connaissait Tobby Carrier depuis près de deux ans lors­qu’ils ont «chatté» le soir du 31 mars 2009.

M. Carrier aurait amorcé la discussion en parlant de «la mort en général», a témoigné Mme Lévesque lundi, lors du procès pour meurtre et tentative de meurtre de Tobby Carrier.

L’accusé aurait enchaîné en disant qu’il «était malheureux dans sa vie et si ça dépendait juste de lui, ça ne le dérangerait pas de mourir».

Vers 22 h 10, Tobby Carrier aurait poursuivi en lui disant qu’il avait un objet dans les mains et qu’il ne peut pas s’en servir tout de suite. Il aurait affirmé qu’il allait «s’en servir tantôt».

Sur le coup, il ne pouvait «pas donner d’information, car la nouvelle va se répandre trop vite» et que «de toute façon, tu vas le savoir demain». Il aurait précisé «avoir hâte à tantôt et qu’après avoir utilisé l’objet, il allait se sentir très bien». Il s’est ensuite rendu chez les membres de sa famille, où il aurait commis les actes dont il est accusé aujourd’hui.

Calme et lucide

Après avoir présumément tué son frère et tenté de tuer ses parents, Tobby Carrier s’est rendu en pleine nuit chez son ami Rémi de Champlain.

Il serait resté près d’une heure chez son ami en lui racontant les événements de la soirée de manière «calme et lucide. Il avait l’air normal en racontant ça», a précisé le témoin.

À plusieurs reprises, Tobby aurait demandé à Rémi qu’il l’aide à se suicider. Rémi a refusé et lui a plutôt conseillé de se rendre à la police.

Après avoir vu les policiers qui le cherchaient dans le voisinage, Rémi et Tobby se sont dirigés en direction de chez leur ami Mike Pelletier, qui habite tout près. Les policiers étaient déjà présents chez Mike et ils ont procédé à l’arrestation de Tobby devant la porte d’entrée de l’appartement.

Lors de son arrestation, il aurait collaboré avec les policiers. Selon les propos de M. De Champlain, il aurait aussi refusé son droit à un avocat.