/finance/pme
Navigation

Groupe ABS: investissement de 2 M$ à Québec

L’entreprise connaît une croissance enviable

Daniel Mercier, président de Groupe ABS
Photo courtoisie Daniel Mercier, président de Groupe ABS.

Coup d'oeil sur cet article

Groupe ABS investit 2 M$ pour ouvrir un deuxième bureau dans la région de Québec. Après Lévis, l’entreprise aura pignon sur rue à Québec. L’inauguration des nouvelles installations aura lieu le 1er juin.

L’entreprise, fondée en 1993, s’assure que les donneurs d’ordres tirent le maximum de profit de leur investissement, qu’ils viennent du secteur public ou privé.

«On s’assure que les matériaux utilisés sont conformes pour avoir une durée de vie égale ou supérieure à ce que l’on recherche. Les matériaux qui sont exigés aujourd’hui, pour faire une comparaison, sont, d’après moi, plus sévères que la viande qui se vend chez McDonald’s», affirme Daniel Mercier, président.

L’entreprise exécute des mandats de surveillance et de contrôle de réalisation de projets, que l’on pense à des ponts, des autoroutes ou des bâtiments.

Dans sa liste de clients, Groupe ABS compte des ministères, des villes, des promoteurs immobiliers, des entrepreneurs, etc. D’ici 2020, l’entreprise vise les 1000 employés; elle en compte actuellement 400 à travers la province. Groupe ABS regroupe des experts de différentes spécialités.

L’ouverture d’un bureau à Québec s’explique par la croissance du marché.

«Il y a un potentiel énorme de développement à Québec pour Groupe ABS», a fait valoir M. Mercier.

Pour 2017, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 30 M$, dont près de 15 % proviennent de la grande région de Québec.

«C’est à Québec que l’on a enregistré le plus de croissance au cours des trois ou quatre dernières années», a indiqué le président.

Le niveau d’entretien du pont Jacques-Cartier n’a pas toujours été ce qu’il est aujourd’hui. Il y a une dizaine d’années, on accusait du retard, a mentionné Daniel Mercier, président de Groupe ABS.
Photo courtoisie
Le niveau d’entretien du pont Jacques-Cartier n’a pas toujours été ce qu’il est aujourd’hui. Il y a une dizaine d’années, on accusait du retard, a mentionné Daniel Mercier, président de Groupe ABS.

Pont Jacques-Cartier

Parmi les contrats les plus connus dans la région, soulignons Le Diamant de Robert Lepage. À Montréal, Groupe ABS a du personnel en permanence pour surveiller le pont Jacques-Cartier, dont c’était l’illumination hier soir.

Sans trop s’avancer sur l’état du pont de Québec, M. Mercier considère que l’ouvrage, dans son état actuel, ne projette pas une très belle image. «Si on attend trop, ça va coûter trois fois le prix pour l’entretenir», a prévenu le spécialiste.

PME Inc en bref

Capitale-Nationale - Capital de risque pour OxyNov

L’entreprise OxyNov de Québec a annoncé récemment la conclusion d’une entente pour un investissement en capital de risque d’une somme de 500 000 $ qui servira à commercialiser le FreeO2, un appareil de réglage automatisé de l’oxygène en comparaison au débitmètre à bille utilisé actuellement dans les hôpitaux. OxyNov a obtenu la certification européenne (CE) de FreeO2. Les démarches se poursuivent pour obtenir les autorisations requises de la Food and Drug Administration (FDA) et de Santé Canada pour commercialiser l’appareil aux États-Unis et au Canada. Selon OxyNov, cette innovation optimisera la prise en charge des patients atteints de la maladie pulmonaire obstructive chronique, qui fait trois millions de victimes par année à travers le monde.

Québec - Croissance historique

L’agence web Leonard connaît une croissance historique. Au cours des 12 derniers mois, elle a doublé ses effectifs en ajoutant neuf nouveaux talents à son équipe. L’agence, basée à Québec, qui est spécialisée dans le marketing numérique, compte parmi ses clients des entreprises telles que Creaform, H2O Innovation, Robotiq, Eddyfi et plusieurs autres. D’après le président, Karl Demers, il s’agit d’une vague de recrutement historique pour l’entreprise, qui accompagne depuis près de 15 ans des fleurons de l’innovation au Québec.

Province de québec - Produits de la mer reconnus mondialement

Plus de 52 % des volumes de pêche débarqués à quai au Québec sont certifiés par le Marine Stewardship Council (MSC), selon l’Association québécoise de l’industrie de la pêche. Des travaux sont en cours en vue d’écocertifier le flétan du Groenland et le crabe des neiges de la Côte-Nord, ce qui permettrait d’augmenter le pourcentage des espèces québécoises certifiées MSC à plus de 70 %. Cette certification vise à améliorer et à mettre en évidence la gestion responsable des ressources marines et le développement durable du domaine de la pêche. La valeur des expéditions de poisson et de fruits de mer pour les régions maritimes du Québec atteint 493,8 M$ annuellement.