/news/currentevents
Navigation

Femme emportée dans une chute d'eau: l'identité de la victime connue

Une jeune femme aurait perdu pied dans la rivière avant d’être emportée dans les chutes Jean-Larose

Maïté Viens.
Photo courtoisie Facebook Maïté Viens.

Coup d'oeil sur cet article

Les portes du barrage de la rivière Jean-Larose viennent finalement d’être fermées, ce qui favorisera les recherches pour retrouver la jeune femme portée disparue, Maïté Viens, qui a été emportée dans les eaux, dimanche.
 
«Ça va diminuer le niveau d’eau de 80%. Les plongeurs se rendront à l’endroit ciblé, soit en bas de la dernière chute», indique Hélène Nepton, porte-parole à la Sûreté du Québec
 
La femme dans la jeune vingtaine est portée disparue depuis dimanche après-midi après qu’elle ait été emportée dans les eaux des chutes Jean-Larose, une série de cascades de plus de 70 mètres de haut située au pied du mont Sainte-Anne.
 
L’accident s’est produit vers 15 h lorsque plusieurs randonneurs se trouvaient dans les sentiers à proximité des chutes. La jeune femme, qui était accompagnée d’une amie, aurait trébuché avant d’être emportée par le fort courant.

«Les deux jeunes femmes marchaient sur le bord d’un sentier très escarpé près de l’eau. Elle a alors perdu pied et serait tombée directement dans l’eau», explique la porte-parole de la Sûreté du Québec, Christine Coulombe.

«Elle n’est jamais réapparue»

Une randonneuse qui passait par là dans les minutes suivant le drame raconte la panique qui s’est rapidement installée aux abords de la rivière.

«J’ai parlé avec des gars qui l’ont vue passer, mais ils ne pouvaient malheureusement rien faire à cause du courant. Ils l’ont vue passer dans la première et la deuxième chute. Certaines personnes ont dit avoir entendu un gros ‘’flat’’ dans le dernier bassin, mais elle n’est jamais réapparue», raconte Bianca, ajoutant que tout le monde tentait de la repérer, sans y parvenir.

Les trois chutes Jean-Larose ont une hauteur totale de 72 mètres, mais la troisième est la plus imposante à 41 mètres.

Famille sous le choc

Ses parents, qui «vivent toujours aux Îles», ont appris la triste nouvelle en milieu de soirée dimanche indiquait un ami de la famille.
 
Ce dernier était venu récolter les premiers détails pour informer les proches. «Ils viennent juste de l’apprendre, ça criait dans la maison», racontait cet homme encore troublé de sa conversation avec les parents en crise.
 
Avec la collaboration de Catherine Bouchard
 

Les chutes Jean-Larose en bref

  • 3 chutes en cascade d’une hauteur respective de 12, 19 et 41 mètres.
  • Escalier de 400 marches pour gravir les chutes.
  • 3,9 KM de sentiers pédestres à proximité des chutes.