/misc
Navigation

Vous en faire «boire» de toutes les couleurs !

Coup d'oeil sur cet article

Avec les aléas de mère nature qui nous offre du soleil, des nuages, du vent et de la pluie dans la même journée, on ne sait plus trop sur quel pied danser. Du barbecue, un verre de rosé, un plat réconfortant, un rouge avec de l’étoffe, un 5 à 7 sur la terrasse, un blanc frais et aérien...? Votre chronique vin vous propose donc cette semaine de vous en faire «boire» de toutes les couleurs en vous suggérant du blanc, du rouge ainsi que du rosé.

Appelons les belles et chaudes journées ensoleillées en tirant le bouchon du vigoureux et tonifiant Chaminé blanc à 12,65 $ (11156238) du domaine Cortes de Cima dans le Portugal méridional. Un flacon qui allie énergie, droiture, netteté, tension et grande digestibilité. Il est sans sucre, sans bois, sans artifice et tout simplement «nu comme un vers». Servez-le à 9-10 degrés Celsius.

Il ne manquera que quelques rayons de vitamine D et une salade de calmars. Il saura aussi faire de l’œil à une assiette de sushis, du homard, un cocktail de crevettes ou même des moules marinières.

Un rosé de Provence

Le vin rosé rime avec échange, partage, amitié, rassemblement et... beau temps! Le vaste choix de grosso modo 150 différents types de rosés peut causer des maux de tête au commun des mortels. Lequel choisir? Un foncé, un sucré, un pâle, un sec, un délicat, un ultra fruité...?

En voici un pour vous qui nous a grandement séduits! Le Côtes de Provence du Vieux Château d’Astros à 17,50 $ (10790843) brille de tous ses feux encore cette année! Coloration rose pâle aux reflets saumonés, parfums délicats de fraises des champs, gustatif caressant et de bon volume. Un hit assuré avec une focaccia, une salade du jardin ou des bruschettas. Visez 10-11 degrés Celsius pour son service.

Un rouge espagnol

Déplaçons-nous en sol catalan pour la suggestion de rouge. À 90 minutes au sud de Barcelone, on trouve une petite appellation nommée Montsant. Le Cellers Can Blau à 24,15 $ (12658627) est issu de cette solaire et chaude région viticole. Un rouge aussi intense que goûteux. Musclé, savoureux, fourni, généreux, au profil sudiste et méditerranéen.

Sans tomber dans le lourdaud, massif, pâteux et encombrant, le vin est profond, de bonne mouture et tout d’un bloc. Un allié pour les grillades BBQ? Oh que oui! Les épices à steak et les viandes saignantes lui iront à merveille.

Je vous recommande de le dégourdir une petite demi-heure en carafe pour lui donner des ailes. Ne dépassez pas une température de 16-17 degrés Celsius, car la fraîcheur prendra le bord et ses presque 15 % d’alcool vous malmèneront quelque peu les papilles.

Vin de la semaine

Charcuteries, bouchées apéritives à base de tomate, burger de porc effiloché...

Tassez la plupart des chétifs «Beaujo Nouvos» du revers de la main et versez plutôt ce «vrai vin» du Beaujolais dans votre verre à dégustation! La famille Chermette du Domaine du Vissoux met cette juteuse, gourmande et pulpeuse cuvée en bouteille avec brio encore cette année. Le fruité est précis, rassasiant, droit et éclatant. Disons que je l’imagine aisément dans mon verre GoVino incassable dans la chaloupe à rames en taquinant la mouchetée la semaine prochaine avec les copains dans Charlevoix...

  • Beaujolais 2015
  • Les Griottes - Domaine du Vissoux
  • Beaujolais - France
  • Code: 11259940 - Prix: 19,55 $
  • Servir à 15-16 °C