/news/currentevents
Navigation

Procès pour meurtre: Toby Carrier n’avait plus le contrôle de son corps

Toby Carrier lors de son interrogatoire au lendemain du meurtre de son frère.
Photo courtoisie Toby Carrier lors de son interrogatoire au lendemain du meurtre de son frère.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU |Toby Carrier, accusé du meurtre de son frère et de tentative de meurtre sur ses parents, a affirmé qu’il ne contrôlait plus son corps lorsqu’il a attaqué les membres de sa famille le 31 mars 2009.

La défense pour troubles mentaux de Toby Carrier a débuté hier au palais de justice de Baie-Comeau. Toby a expliqué au jury qu’il sentait qu’il avait perdu le contrôle de son corps lorsqu’il a commis les actes.

Il aurait ressenti un frisson lui traverser le dos et il affirme que cette sensation l’aurait conduit à être témoin impuissant des actes que son corps a commis. Il n’aurait pas pu contrôler ses actions lorsqu’il a tenté d’égorger sa mère dans la salle de bain de la maison, lorsqu’il a attaqué son père et finalement son frère.

Il dit avoir vu les événements et avoir réalisé ce qui s’est passé, mais sans ressentir d’émotions face à ses gestes. Il ajoute qu’il ressentait un grand vide à l’intérieur de lui au moment des actes.

Son enfance

De plus, Toby a remonté jusqu’à son enfance. Il a affirmé qu’il avait une relation conflictuelle avec son père et que ce dernier était sévère avec lui. Il a poursuivi en disant qu’il se faisait souvent punir par son père et que la cause principale de son malheur était la religion, qui occupait une bonne partie de la vie familiale.

Toby a raconté qu’il a vécu beaucoup d’intimidation et de rejet lorsqu’il était jeune. Il affirme qu’il avait peu d’amis et que, parfois, ses quelques amis l’auraient aussi rejeté.

Son témoignage se poursuivra jeudi.