/news/transports
Navigation

Le maire peu impressionné par l’idée de Guérette

Le maire peu impressionné par l’idée de Guérette
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec n’a pas été impressionné par la proposition de tramway à 500 millions $ d’Anne Guérette.

«Elle a le droit, ce n’est pas de mes affaires», a laissé tomber Régis Labeaume, lorsque questionné sur le projet de Démocratie Québec d’implanter un tramway entre Sainte-Foy et la colline parlementaire.

Ce projet a été présenté dimanche lors du congrès d’orientation du parti politique, adversaire d’Équipe Labeaume.

Solution écartée

«Ce sont toutes des éventualités qu’on a évaluées», a précisé le maire. «La réponse que je n’ai pas, c’est sur quelle artère. De toute façon, les trois artères, on les a évaluées. On vous donnera les résultats de tout ça éventuellement. Vous allez être surpris.»

Alors que le maire a toujours affirmé qu’un passage est-ouest en haute ville était trop compliqué et coûteux en raison du manque d’espace, le parti d’Anne Guérette assure qu’il n’y a aucun obstacle à faire passer un système lourd de transport soit sur le chemin Sainte-Foy, sur le boulevard René-Lévesque ou sur Grande Allée.

«Nous, on ne pense pas, comme le maire Labeaume, que ça va nécessiter des expropriations très coûteuses. Ça ne prend pas tant de place que ça», a affirmé, dimanche, Mme Guérette, qui n’excluait pas de retrancher certaines voies de circulation.

Elle a insisté sur le fait que le choix du tracé est basé sur «l’axe le plus achalandé de tout le réseau».