/lifestyle/books
Navigation

Tour d’horizon des habitudes des gens heureux

Marc Fisher – Le Marchand de bonheur

Marc Fisher
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Marc Fisher, auteur de plus de 30 ouvrages sur le bonheur, dont Le Millionnaire paresseux et Le plus vieux secret du monde, partage ses réflexions sur le bonheur et décortique les habitudes des gens heureux dans son nouveau livre, Le Marchand de bonheur.

Et si le bonheur était une question d’habitude? Marc Fisher soutient qu’il relève en fait de 17 habitudes qui ne sont pas difficiles à acquérir si on en a assez de tourner en rond et de ne pas être la meilleure version de soi-même. Il invite plutôt tout un chacun à réaliser ses rêves!

L’auteur du Millionnaire propose, chapitre après chapitre, avec des exemples tirés du quotidien, des suggestions pour avoir plus de liberté, trouver le bon partenaire amoureux, être heureux même si on souffre de solitude, savoir traverser les épreuves de la vie.

Il recommande, entre autres, de se méfier des tours joués par son esprit, de ne pas avoir peur de plonger dans l’inconnu, d’avoir un rapport équilibré à l’argent, de se mettre à la place des autres et d’apprendre à être heureux, seul ou en amour.

«Je n’ai pas voulu vendre une notion du bonheur comme les Américains... tu vas avoir une belle maison, une belle femme, tout est parfait... Le bonheur est imparfait», commente d’entrée de jeu Marc Fisher, en entrevue.

Accepter l’imperfection

Sa vision du bonheur est réaliste, lucide, contemporaine. «À moins d’être un idiot, il y a toujours des imperfections et parfois elles sont sévères. Ça prend de la force, de la résilience et c’est ce que j’ai voulu mettre dans le livre. La beauté de la force intérieure, de la sagesse qu’on peut avoir, c’est d’essayer de trouver son équilibre et choisir la part de lumière, ou de bonheur, dans la vie.»

Il sait très bien à quel point c’est facile de sombrer de l’autre côté. «Il s’agit parfois d’une séparation amoureuse... et trois ans après, tu te dis que dans le fond, c’était mieux que ça finisse comme ça et que tu as rencontré quelqu’un qui te convient mieux.»

«On vit dans un monde imparfait. J’ai une amie qui était au Rwanda et qui a perdu son père, un enfant et son cousin dans le génocide. T’as beau dire que tout est beau et que tout est pour le mieux... mais c’est une grosse chose à avaler. C’est comme s’il fallait faire taire son intelligence...»

Le bonheur intelligent

Par ses livres, il souhaite prôner le bonheur intelligent et lucide. «Il y a des choses qui ne sont pas sympathiques, mais comme on ne peut pas les éviter, c’est à nous de composer avec ça, de nous relever, de trouver une raison de vivre et de ne pas accabler les gens autour de nous de notre mauvaise humeur ou de la dépression... quand on peut.»

Il se considère comme une personne privilégiée, car il dit avoir «une assez grande prédisposition au bonheur, même si mon bonheur est imparfait. La beauté de la vie, c’est comme la beauté de certains romans: les personnages ne sont pas parfaits, les situations non plus, mais comme ça ressemble plus à la vie, ça nous plaît, parce que c’est vrai.»

Avec ce nouveau livre, il souhaitait aussi partager les notions qu’il communique dans ses conférences. «J’ai 64 ans. Je ne voulais pas faire un testament spirituel, mais partager mon idée de la vie et du bonheur, à travers plein de situations simples et d’anecdotes. C’est un peu ma façon «d’enseigner».»

  • Marc Fisher s’est illustré sur la scène internationale en publiant plus de 30 ouvrages publiés en 150 éditions, distribués dans 33 pays, pour des ventes totalisant plus de 5 millions d’exemplaires dans le monde.
  • Son site web: marcfisher.biz

Extrait

Le Marchand de bonheur<br>
Éditions Un Monde différent<br>
240 pages
Photo courtoisie
Le Marchand de bonheur
Éditions Un Monde différent
240 pages

«Le grand amour est la somme de petits bonheurs vrais, tout le contraire de ce que vendent les voleurs de grand chemin, qui, après leurs vols, deviennent des marchands d’illusions qui veulent votre bien... et bien souvent l’obtiennent, hélas, car, négligents gardiens de votre bonheur, vous achetez trop souvent de la camelote, des marchandises frelatées. Votre malheur vous rend client plus naïf: c’est un jeu d’enfant pour votre esprit de vous... jouer des tours. Le plus souvent, il est vrai, nous ne nous en rendons même pas compte.»

-Marc Fisher, Le Marchand de bonheur