/sports/others
Navigation

Une tuile majeure à 2 semaines du départ du Tour de Beauce

Le comité organisateur perd sa tête d’affiche, David Drouin, contrôlé positif

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le directeur général Francis Rancourt et la présidente du conseil d’administration Catherine Leblanc accueilleront la visite du 14 au 18 juin.

Coup d'oeil sur cet article

Le comité organisateur de la 32e édition du Tour de Beauce a encaissé un coup de massue avant même le coup de départ de la première étape, prévue le 14 juin à Saint-Georges.

L’annonce d’un contrôle positif de l’espoir beauceron David Drouin au RAD-140, un produit de la famille des agents anabolisants, a scié les jambes du comité organisateur.

«Ça chamboule les plans une telle nouvelle, a reconnu le directeur général Francis Rancourt. C’est bien de pouvoir miser sur un coureur local pour développer le sentiment d’appartenance. David ne faisait pas que participer au Tour de Beauce, mais il était en mesure d’animer la course.

«Ça secoue parce que personne ne s’attendait à une telle nouvelle, de poursuivre Rancourt. Ce n’est pas bon pour l’image du vélo qui écope encore. Aucun commanditaire ne s’est toutefois retiré.»

L’affiche promotionnelle du Tour de Beauce misait sur une photo de Drouin, mais le document n’avait pas encore été envoyé à l’imprimerie.

Innocent ?

Testé positif lors d’un contrôle inopiné du Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) à la résidence familiale le 4 décembre, Drouin plaide son innocence depuis le début. L’échantillon B a affiché le même résultat. Le coureur de Saint-Prosper tente de convaincre l’arbitre au dossier qu’il est innocent.

Une première audience a eu lieu le 15 mai et une deuxième s’est déroulée le 26. L’arbitre a deux semaines pour rendre une décision. «Même s’il est blanchi, il sera trop tard pour que David puisse prendre le départ du Tour de Beauce, a souligné Rancourt. On ne sait pas ce qui se passe.»

À sa deuxième présence en Beauce l’été dernier, Drouin avait laissé une belle impression avec une 10e position au classement général sous les couleurs de l’équipe canadienne alors qu’il bossait pour Hugo Houle.

Ses performances lui avaient valu de participer aux tours de l’Utah et de l’Alberta, comme stagiaire avec la formation montréalaise Silber Pro Cycling, et une invitation aux Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal en septembre avec l’équipe canadienne.

Travaux routiers

Quelques semaines plus tard, Drouin a été le meilleur Canadien aux mondiaux U23 lors de la course sur route. Il a obtenu un contrat avec Silber Pro Cycling pour la saison 2017, pacte que la formation basée à Montréal a résilié après le contrôle positif du Beauceron.

Le Tour de Beauce devait retourner à Saint-Prosper cette année pour le contre-la-montre, mais des travaux routiers ont modifié les plans.

«Les deux événements ne sont aucunement liés, a assuré Rancourt. Nous serons de retour à Saint-Prosper l’an prochain.»

Encore un critérium à Québec

Pour une deuxième année consécutive, le Tour de Beauce présentera un critérium lors de l’étape de Québec disputée le samedi.

Contraint de quitter les Plaines l’an dernier parce que la Commission des champs de bataille ne voulait plus accueillir de course de vélo et incapable de se tourner vers la côte de l’Église où des travaux routiers étaient en cours, le comité organisateur voit d’un bon œil la présentation d’un critérium au centre-ville de Québec, qui consistera en 35 tours de deux kilomètres.

«On souhaite que le critérium devienne un classique, a expliqué le directeur général Francis Rancourt. On a trouvé notre créneau et la ville de Québec aura droit à un spectacle au centre-ville. Les deux parties sont gagnantes. On aurait pu miser sur le parcours de la côte de l’Église, mais nous avons décidé que le critérium était la meilleure option. Le World Tour offre déjà un parcours similaire. On a dû encore obtenir une dérogation de l’UCI pour présenter un critérium dans une course par étapes, mais on souhaite que le règlement devienne permanent dans le futur.»

17 équipes

Si les gros noms québécois Hugo Houle et Antoine Duchesne ne sont pas présents, Rancourt estime que la 32e édition sera relevée avec la présence de 17 équipes. «Avec la présence d’équipes procontinentales et continentales, et moins de clubs, le peloton sera homogène. Si j’avais à miser un deux dollars, j’irais avec la formation américaine Rally Cycling. Uni-tedHealthcare sera aussi à surveiller.»

Les formations québécoises Silber Pro Cycling et Garneau/Québecor, menée par le capitaine Bruno Langlois qui en sera à sa 20e participation au rendez-vous beauceron, seront également sur la ligne de départ.

Silber Pro Cycling comptera notamment dans ses rangs Ryan Roth, qui est le champion canadien en titre au contre-la-montre et qui a pris le deuxième rang de la course sur route de la Classique Winston-Salem disputée lundi, épreuve où Langlois a terminé en 3e place.