/news/politics
Navigation

Construction d’éoliennes: le PQ exige que les municipalités puissent investir

Construction d’éoliennes: le PQ exige que les municipalités puissent investir
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois (PQ) veut obliger les entreprises qui investissent dans l’implantation d’éoliennes sur des terres publiques à laisser une place aux municipalités qui veulent participer financièrement au projet.

Plusieurs élus de l’Est-du-Québec se disent prêts à investir dans ces projets d’éoliennes, dont l’entièreté de l’énergie produite est exportée à profit aux États-Unis. Selon eux, l’expérience a permis de générer des revenus qui ont contribué à l’essor économique des régions, notamment pour les parcs de Roncevaux et Nicolas Riou.

Toutefois, selon les élus, l’entreprise privée ne va pas privilégier l’implication du secteur public sans y être forcée.

«Qui veut partager ces revenus-là s'il n'y a pas d'indication d'orientation gouvernementale qui dit aux producteurs privés: c'est bien de valeur, mais vous allez partager vos revenus avec les communautés», a questionné jeudi Gilbert Scantland, directeur général de la Régie intermunicipale de l'énergie Gaspésie-Îles- de-la-Madeleine, lors d’un point de presse organisé par le PQ.

«Ce qu'on demande actuellement, c'est ni plus ni moins que la reconduction de cette obligation de participation communautaire dans les projets destinés à l'exploration», a ajouté M. Scantland.

Le député péquiste de Rimouski, Harold Lebel, croit que le gouvernement laisse passer une belle occasion d’encourager les régions à prendre leur développement économique en main.

«C'est assez, l'attitude paternaliste. On parle vraiment d'autonomie. On veut développer nos communautés puis on va travailler tout le monde ensemble pour y arriver», a-t-il dit.

«Les régions se sont organisées, elles veulent saisir l'occasion pour faire du développement économique. Malheureusement, le gouvernement refuse obstinément d'entendre cet appel», a ajouté son collègue député de Jonquière Sylvain Gaudreault.