/entertainment/events
Navigation

Giacometti au MNBAQ

Les œuvres du célèbre artiste à Québec en 2018

Coup d'oeil sur cet article

Les œuvres d’Alberto Giacometti, un des sculpteurs et artistes-peintres les plus emblématiques du 20e siècle, seront exposées pour la première fois en sol nord-américain depuis plus de 15 ans. Le Musée national des beaux-arts accueillera en 2018 un corpus de 150 œuvres, dont certaines n’ont jamais été exposées.

L’exposition, qui aura lieu du 8 février au 13 mai dans quatre salles du nouveau pavillon Pierre Lassonde, sera une rétrospective de la carrière de l’artiste d’origine suisse, qui a vécu entre 1901 et 1966.

Il s’agit d’une exposition d’envergure internationale, un très bon coup du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), qui y travaillait depuis 2015. Les œuvres se trouvent présentement exposées à Londres, à la Tate Modern. Après son passage à Québec, l’exposition voyagera à New York à l’été 2018, puis en Espagne.

Les œuvres proviennent de la Fondation Giacometti et aussi de grandes collections européennes.

Alberto Giacometti, qui a vécu à Paris, est reconnu pour ses sculptures, ses personnages allongés ou ses figures filiformes, mais il était également artiste-peintre. Le corps et l’être humain sont au centre de sa démarche artistique.

«Il est un des plus grands artistes du 20e siècle. [...] C’est un projet qui va faire parler du Québec à travers le monde», a souligné avec enthousiasme la directrice et conservatrice en chef du MNBAQ, Line Ouellet.

Des records de vente

On retrouvera parmi les 100 sculptures et 50 peintures, L’Homme qui marche, sa plus célèbre sculpture. En 2010, un des rares exemplaires de la statue de bronze de taille humaine est devenu l’œuvre la plus chère jamais vendue dans une vente publique alors qu’un acheteur a déboursé 104,3 millions de dollars, à Londres, pour l’obtenir.

Giacometti détient d’ailleurs quelques records de vente de la sorte, dont la plus récente a été réalisée en 2015, avec L’Homme au doigt, qui s’est vendu à 141 millions de dollars.

L’exposition est rendue possible grâce à la contribution du ministère de la Culture et des Communications, qui a donné 1 million de dollars pour sa réalisation, provenant de la Mesure d’aide financière à l’intention des musées d’État pour des expositions internationales majeures.

Un Gala MNBAQ

Dans un autre ordre d’idées, le Musée national des beaux-arts, qui célèbre en juin la première année d’existence du pavillon Pierre Lassonde, a profité de la conférence de presse annonçant Giacometti pour dévoiler également la tenue de son premier gala philanthropique. Il aura lieu en 2018, tout juste avant la fin de l’exposition consacrée à Giacometti.

L’exposition se tiendra du 8 février au 13 mai 2018.