/news/currentevents
Navigation

Lise Thibault déclare faillite

L’ancienne lieutenante-gouverneure devrait 1,5 million de dollars aux deux gouvernements

Quebec
Photo d’archives, stevens leblanc Le conjoint de Mme Thibault, Réal Cloutier (photo), a affirmé que cette dernière retrouverait une liberté de mouvement totale à partir du 17 août. «Elle veut que ça finisse une fois pour toutes», a-t-il déclaré.

Coup d'oeil sur cet article

Un an après sa sortie de prison, l’ancienne lieutenante-gouverneure Lise Thibault vient de déclarer faillite, a appris Le Journal. Selon son conjoint, la dame de 78 ans doit 1,5 million $ à l’Agence du revenu du Canada et à Revenu Québec.

Daté du 7 juin, l’avis de faillite a été publié cette semaine dans Le Journal de Montréal. La firme Raymond Chabot y indiquait qu’une première assemblée de créanciers aurait lieu ce 29 juin dans un bureau de syndic de Saint-Jérôme pour la faillite de «Lise Trudel Thibault».

Hier, Réal Cloutier, conjoint de Mme Thibault, a soutenu que cette dernière avait remboursé les 300 000 $ (200 000 $ pour Ottawa et 100 000 $ pour Québec) qu’elle avait été condamnée à verser le 30 septembre 2015.

« Une question d’impôts »

La faillite ne serait donc aucunement une façon de contourner l’obligation de payer cette somme. «Ce n’est pas relié à ce que Mme Thibault avait à payer. Ça fait longtemps qu’elle l’a payé. Ça a même été fait avant qu’elle n’ait sa libération conditionnelle [le 2 juin 2016]», selon M. Cloutier. Me Marc Labelle, avocat de Lise Thibault, a confirmé au Journal que le paiement de 300 000 $ avait été effectué.

La dette de près de 1,5 million $ – la moitié due à Ottawa et l’autre à Québec – «est liée à une question d’impôts», a ajouté Réal Cloutier. «La Sûreté du Québec a déposé à Revenu Québec son rapport d’enquête en 2009. À la suite de cela, Revenu Québec a imposé Mme Thibault. Si on calcule les intérêts de 1997 à 2007, c’est sûr que ça a grimpé vite», a-t-il convenu.

M. Cloutier a par ailleurs signalé que sa conjointe retrouverait une liberté de mouvement totale le 17 août. Actuellement, «elle est confinée dans sa maison [de Saint-Hippolyte, dans les Laurentides], a-t-il dit. Ça prend des autorisations spéciales pour sortir en dehors de 50 kilomètres.»

Interrogé sur l’état de santé de Mme Thibault, Réal Cloutier a ajouté ceci: «C’est difficile, mais ça va bien. Elle n’a [...] d’autre choix que de faire faillite. Elle veut que ça finisse une fois pour toutes.»

Lise Thibault a occupé la fonction de lieutenante-gouverneure du Québec de 1997 à 2007. Durant cette période, elle a «abusé d’un mécanisme lui permettant de se faire rembourser des dépenses auxquelles elle n’avait pas droit», a conclu la justice.

Lise Thibault

30 septembre 2015

Condamnée à 18 mois de prison pour fraude et abus de confiance. Elle doit également rembourser 300 000 $ aux deux paliers de gouvernement.

25 février 2016

Elle se retrouve derrière les barreaux.

2 juin 2016

Elle obtient sa libération conditionnelle après avoir passé seulement trois mois en prison.

7 juin 2017

Elle déclare faillite.

17 août 2017

Fin des conditions liées à sa libération conditionnelle.