/news/health
Navigation

De grandes responsabilités pour 223 nouveaux médecins

Deux des 223 nouveaux médecins formés à l’Université Laval, les Dres Sophie Zérounian et Anne-Sophie Blais rayonnaient.
Photo Jean-François desgagnés Deux des 223 nouveaux médecins formés à l’Université Laval, les Dres Sophie Zérounian et Anne-Sophie Blais rayonnaient.

Coup d'oeil sur cet article

Le droit d’exercer la médecine s’accompagne de grandes responsabilités envers la population, a rappelé, mercredi, le président du Collège des médecins du Québec, le Dr Charles Bernard, aux jeunes médecins fraîchement diplômés de l’Université Laval.

«Je vais rappeler aux jeunes médecins de relire constamment leur code de déontologie. Avoir des découvertures médicales, c’est inacceptable! Un médecin ne peut pas se désister et décider de ne plus s’occuper d’une population. Les jeunes ont de la misère avec la responsabilité collective», a souligné, mercredi, le Dr Bernard, peu avant la cérémonie de fin de formation de 223 nouveaux médecins.

Coup de cœur

Parmi les finissants, 101 ont choisi la médecine familiale, tandis que 122 ont opté pour une spécialité. C’est le cas de la Dre Sophie Zérounian, diplômée en gynécologie-obstétrique. «Dès mon externat, j’ai eu un coup de cœur pour la gynécologie-obstétrique. On vit beaucoup de moments heureux. On a un contact privilégié avec les patientes. Pour moi, c’est la plus belle des spécialités», a confié la jeune femme, qui est enceinte de son deuxième enfant.

Spécialisée en urologie, la Dre Anne-Sophie Blais a un poste qui l’attend au CHUL, après ses deux ans de surspécialisation en urologie pédiatrique, à Toronto. «J’aime beaucoup les techniques chirurgicales. L’urologie est un domaine varié», a-t-elle exprimé.