/finance/business
Navigation

La Chine promet de cesser ses cyberattaques contre les entreprises canadiennes

Coup d'oeil sur cet article

La Chine s’est engagée, vendredi, à cesser d’appuyer des cyberattaques visant à dérober des secrets économiques et technologiques aux entreprises canadiennes.

Le pays le plus peuplé du monde a signé un accord en ce sens lors d’une rencontre entre le secrétaire général de la Commission centrale sur les questions politiques et juridiques du Parti communiste de Chine, Wang Yongqing, et Daniel Jean, le conseiller à la sécurité nationale et au renseignement du premier ministre Justin Trudeau.

«Les deux parties ont convenu qu’aucun gouvernement n’effectuerait le cybervol de propriété intellectuelle, ou n’appuierait consciemment une telle activité, y compris les secrets commerciaux ou autres renseignements commerciaux confidentiels, dans le but de procurer des avantages concurrentiels à des entreprises ou à des secteurs commerciaux», peut-on lire dans un communiqué émis par le gouvernement canadien.

Par ailleurs, la Chine et le Canada se sont entendus pour continuer à discuter de sujets comme la primauté du droit, l’application de la loi et la peine de mort. Une intensification de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme est aussi prévue.

Cette entente survient alors que les premiers ministres Justin Trudeau et Li Keqiang s’étaient entretenus au téléphone, quatre jours auparavant, à propos de la tenue d’éventuelles discussions exploratoires sur une entente de libre-échange entre le Canada et la Chine.