/news/provincial
Navigation

Le PDG du CSPQ relevé de ses fonctions, trois mois après son arrivée

Christian Goulet aurait décidé lui-même de se retirer

Coup d'oeil sur cet article

Trois mois après son arrivée en poste, le PDG du Centre de services partagés du Québec (CSPQ), Christian Goulet, a été relevé temporairement de ses fonctions.

Selon le communiqué émis en fin de journée mercredi, M. Goulet aurait décidé lui-même de se retirer. Il conserve toutefois son salaire jusqu’à nouvel ordre.

«Cette demande survient en raison de développements récents dans une enquête menée par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), à la suite de révélations entourant les gestes posés, notamment, par d'anciens cadres et hauts dirigeants du CSPQ à l'hiver 2015», peut-on lire.

Afin d'assurer le bon déroulement de l'enquête, M. Goulet est donc administrativement relevé de ses fonctions, avec traitement.

La situation de M. Goulet sera revue lorsque les conclusions de l'enquête seront connues.

Marc Landry, vice-président aux infrastructures au CSPQ, assurera la direction de l'organisation jusqu'à la nomination d'un président-directeur général par intérim.

Christian Goulet, un ancien responsable des ventes chez Bell Canada, est devenu patron du Centre des services partagés du Québec (CSPQ) en avril 2017.

M. Goulet remplace Denys Jean à la tête de l’organisme qui octroie plus d’un demi-milliard de dollars en contrats chaque année, dont la grande partie en informatique.

Qu'est-ce que le CSPQ?

Le Centre de services partagés du Québec (CSPQ) est un organisme gouvernemental qui achète, au nom des ministères et organismes, toutes sortes de biens et services dont ces ministères et organismes peuvent avoir besoin, comme des véhicules, des téléphones, des services-conseils et des nuits d’hôtel. La création de l’organisme vise à empêcher chaque ministère d’acheter les mêmes biens chacun de leur côté en parallèle et ainsi à renforcer le pouvoir d’achat commun. L’organisme a été écorché pour ses nombreux problèmes de gestion.