/finance/business
Navigation

Les parcs murs pour un virage vert

De gauche à droite, Normand Dupuis, directeur, Ventes directes – Canada chez Leviton, Martin Samson, gérant général, Ventes – région de Québec chez Napa pièces d’auto, Jean-Rock Fournier, coprésident et directeur général de Lumca, Richard Tardif, associé – directeur du développement des affaires chez Akifer et Pierre Dolbec, président de la CPIQ.
Photo Jean-François Desgagnés De gauche à droite, Normand Dupuis, directeur, Ventes directes – Canada chez Leviton, Martin Samson, gérant général, Ventes – région de Québec chez Napa pièces d’auto, Jean-Rock Fournier, coprésident et directeur général de Lumca, Richard Tardif, associé – directeur du développement des affaires chez Akifer et Pierre Dolbec, président de la CPIQ.

Coup d'oeil sur cet article

La Corporation des parcs industriels de Québec (CPIQ), qui représente près de 4000 entreprises et 60 000 travailleurs, souhaite accroître de 10% le nombre de bornes de recharge auprès de ses membres d’ici un an.

Objectif ambitieux? Certes, mais réalisable, estime Pierre Dolbec, président de la CPIQ.

«On veut qu’il y ait un début d’installation de bornes électriques dans nos parcs industriels. Trop peu d’entreprises en possèdent. C’est une question de culture», affirme-t-il.

Comptant sur une solide base de membres, la CPIQ est convaincue d’être en mesure d’y parvenir. Pour accélérer le processus d’électrification des transports, la CPIQ a conclu un partenariat avec Napa. L’entreprise, spécialisée dans la vente de pièces d’auto, vend également des bornes de recharge Leviton. Les entreprises des parcs industriels, qui décideront de faire affaire avec Napa, pourront bénéficier d’un prix avantageux pour l’achat et l’installation de leur borne.

«Le projet a débuté en 2016 et il va à la vitesse grande V», a mentionné Martin Samson, gérant général, Ventes-région de Québec chez Napa pièces d’auto.

En premier lieu, la CPIQ veut inciter les entreprises à installer des bornes au bénéfice des employés et des visiteurs.

5 M$ pour Branché au travail

Le volet Branché au travail du programme Roulez vert du gouvernement du Québec prévoit une aide pour l’acquisition et l’installation de bornes de recharge en milieu de travail égale à 50% des dépenses admissibles jusqu’à un maximum de 5000$ par borne.

En date du 31 mai 2017, un total de 899 demandes ont été acceptées pour 1 793 bornes financées, ce qui représente près de 5 M$ versés par le gouvernement.

«J’aimerais ça que les parcs industriels de Québec deviennent des leaders. Ça va venir de toute façon. On voit déjà plus de voitures électriques sur nos routes», a ajouté M. Dolbec.

De son côté Lumca, qui fait aussi partie de cette initiative, vient de développer un lampadaire intelligent comprenant une caméra, un tableau d’affichage numérique, ainsi qu’une borne de recherche intégrée pour satisfaire un ensemble de besoins. L’entreprise est en pourparlers avec une dizaine de clients potentiels qui pourraient être intéressés par cette nouvelle technologie.