/finance/business
Navigation

(PHOTOS) Voici le futur Méga Parc des Galeries de la capitale

(PHOTOS) Voici le futur Méga Parc des Galeries de la capitale
Photo courtoisie, Galeries de la capitale

Coup d'oeil sur cet article

Le Méga Parc des Galeries de la Capitale sera entièrement reconstruit grâce à un investissement de 52 M$. Les travaux débuteront le 5 septembre prochain et ils s’échelonneront sur une période d’environ un an et demi.

Mis à part le carrousel et le train express, bien peu de choses résisteront à cette vague de changement. Le populaire parc d’attractions, tel qu’on le connaît depuis près de 30 ans, sera entièrement revampé, selon une thématique industrielle de style «rétro-futuriste».

«Le nouveau Méga Parc comptera 18 attractions offrant différents niveaux d’adrénaline pour toute la famille», a indiqué Jean Pelletier, directeur du Méga Parc et anciennement directeur général du Carnaval de Québec.

(PHOTOS) Voici le futur Méga Parc des Galeries de la capitale
Photo courtoisie, Galeries de la capitale

Parmi les nouveautés, le centre d’attractions accueillera la première grande roue sans rayon en Amérique du Nord, en plus d’une tour en chute libre deux fois plus haute et un sentier de patinage intérieur de 230 mètres.

«Le Méga Parc tel qu’on le connaît aujourd’hui est construit autour de la patinoire. Dans le futur, c’est la patinoire qui sera construite autour du Méga Parc afin de maximiser l’espace pour accueillir une offre plus grande de divertissement», a ajouté M. Pelletier.

(PHOTOS) Voici le futur Méga Parc des Galeries de la capitale
Photo courtoisie, Galeries de la capitale

Le projet prévoit même l’installation d’une scène avec un plancher interactif. Durant les travaux, la clientèle aura accès à une offre de divertissement temporaire.

Cet investissement s’ajoute à un important plan de revitalisation du centre commercial entrepris par Groupe Oxford, il y a deux ans, et qui s’inscrit dans une enveloppe budgétaire globale de plus de 200 M$.

(PHOTOS) Voici le futur Méga Parc des Galeries de la capitale
Photo courtoisie, Galeries de la capitale

Un nouveau modèle

Selon Stéphan Landry, directeur général des Galeries de la Capitale, la tendance actuelle consiste, de plus en plus, à présenter une offre de restauration et de divertissement complémentaire à l’offre de magasinage.

«Quand on regarde ce qui se fait ailleurs au Canada et dans le monde, la portion restauration et divertissement prend de plus en plus de place. Pour nous, tout est une question d’expérience client», a-t-il affirmé.

De gauche à droite, Stéphan Landry, directeur général des Galeries de la Capitale, Jean-Marc Rouleau, vice-président Commerce de détail pour Groupe Oxford, et Jean Pelletier, directeur du Méga Parc, ont dévoilé mercredi matin, les détails entourant la reconstruction complète du centre d’attractions.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS
De gauche à droite, Stéphan Landry, directeur général des Galeries de la Capitale, Jean-Marc Rouleau, vice-président Commerce de détail pour Groupe Oxford, et Jean Pelletier, directeur du Méga Parc, ont dévoilé mercredi matin, les détails entourant la reconstruction complète du centre d’attractions.

D’autres changements sont à venir, a indiqué au Journal Jean-Marc Rouleau, vice-président Commerce de détail chez Oxford, avec le déménagement du magasin Simons qui libérera près de 4000 m2 d’espace.

«Dans toutes nos propriétés, on voit des bénéfices à avoir du divertissement. L’offre de cinéma et de salles VIP, ce sont des choses que l’on voit d’un très bon œil. Au quartier 10-30, on a l’un des meilleurs Cineplex. Cela étire la durée des visites. C’est quelque chose que l’on veut avoir dans nos propriétés, absolument. Il faut trouver le moyen pour que ça fonctionne», a ajouté M. Rouleau.

Cineplex est déjà propriétaire de la salle IMAX. L’option d’intégrer une offre de cinéma et une offre de restauration plus traditionnelle est sérieusement envisagée, a laissé savoir M. Rouleau.

Quelques chiffres

  • 200 M$ : enveloppe globale de modernisation
  • 52 M$ : remise à neuf du Méga Parc
  • 18 nouvelles attractions
  • 1988 : inauguration du centre d’attractions