/news/politics
Navigation

Québec 21 courtise les commerçants

Le candidat à la mairie et chef de Québec 21 Jean-François Gosselin
Photo d'archives Le candidat à la mairie et chef de Québec 21 Jean-François Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

Convaincu que les commerçants sont « furieux » contre l’Administration Labeaume, Jean-François Gosselin lance une offensive pour les rallier à sa cause et pour les inciter à s’inscrire sur les listes électorales.

« Les commerçants sont frustrés à cause de la réglementation excessive et des hausses continuelles de taxes », a soutenu le candidat à la mairie et chef de Québec 21 en entrevue avec Le Journal.

Ce dernier a d’ailleurs adressé une lettre au Directeur général des élections (DGE) dans laquelle il rappelle que les « propriétaires de commerces ne résidant pas sur le territoire ont eux aussi droit de parole quant aux élections municipales de la ville abritant leur commerce ».

Selon les données de la Ville, il y a environ 7500 commerçants qui ne résident pas sur le territoire de Québec tout en ayant le droit de vote au municipal, puisqu’ils y paient des taxes commerciales.

M. Gosselin invite le DGE à « créer une campagne afin de répandre cette information vitale à ceux qui pourraient ignorer la loi [...] Plusieurs commerçants ignorent qu’ils ont ce droit de vote, ce qui est très inquiétant pour la démocratie. »

Réactions

Appelée à réagir, Alexandra Reny, porte-parole du DGE, a indiqué que le rôle de son organisme est relativement limité en ce qui a trait aux élections municipales. Certes, le DGE gère les listes électorales, mais il n’est pas chargé de l’organisation du scrutin. Dans le cas de la Ville de Québec, c’est le greffier de la municipalité qui agit à titre de directeur de l’élection.

À la Ville, le porte-parole David O’Brien a assuré que la municipalité a d’ores et déjà adressé un avis public aux électeurs, début 2017, dans le même envoi postal que celui des comptes de taxes. Cet avis rappelle aux contribuables les démarches nécessaires pour s’inscrire sur les listes électorales d’ici le 1er octobre. Un rappel sera publié dans les journaux en septembre et une section du site internet de la Ville est consacrée aux détails entourant le scrutin du 5 novembre, a ajouté M. O’Brien.