/sports/baseball/capitales
Navigation

Deux de plus pour Sams dans la victoire des Capitales

Kalian Sams capitales
PHOTO AGENCE QMI, MICHAEL ST-PIERRE Kalian Sams.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - C’est lors d’une autre démonstration de puissance que les Capitales sont sortis gagnants de leur duel face aux Aigles de Trois-Rivières, samedi. Une raclée de 9-1 qui permet à Québec d’obtenir au 31e gain cette saison.

S’étant fait jouer le même tour en fin de match par les Aigles lors des deux dernières rencontres, les Capitales n’avaient qu’une chose en tête, soit mettre fin à leur séquence de trois revers à domicile face à Trois-Rivières.

La longue balle, encore la longue balle

Patrick Scalabrini l’avait mentionné la veille, lorsque la longue balle n’est pas de la partie, ses hommes ont de la difficulté à cumuler les points. Kalian Sams a donc décidé de ne prendre aucune chance en étirant les bras dès la première manche. Son vingtième circuit de la saison a procuré l’avance aux locaux d’entrée de jeu. Le voltigeur Marcus Knecht a imité son coéquipier néerlandais en deuxième manche, alors que sa claque en solo a du même coup doublé l’avance des siens.

Jamais deux sans trois, ou quatre

Alors que l’artilleur partant Arik Sikula était en pleine possession de ses moyens, les frappeurs des Capitales faisaient encore résonner leurs bâtons.

En effet, les locaux ont encore creusé l’écart en étirant les bras, gracieuseté cette fois-ci de Daniel Rockett qui a expédié l’offrande d’Edilson Alvarez de l’autre côté de la clôture du Stade Canac. À son tour au bâton, Sams a ajouté l’insulte à l’injure en cognant sa deuxième longue balle du match, c’était 6-0 pour Québec. Si Sams garde cette tendance jusqu’à la fin du calendrier, il pourrait terminer la saison avec un total de 42 circuits.

«42 pour vrai ? Et bien pour être honnête, je m’étais donné comme objectif d’en frapper 30, mais qui sait, je finirai peut-être avec 50», a lancé Kalian Sams.

Sikula intraitable

La performance de Sikula était digne d’un premier de classe sur la butte. En sept manches et un tiers de travail, ce dernier n’a accordé aucun point et seulement six coups sûrs aux frappeurs des Aigles qui se sont fait passer dans la mitaine à six reprises.

«Avec le match de la veille, on avait besoin d’une très bonne performance de sa part (Sikula) et c’est ce qu’il nous a donné», a mentionné Scalabrini.

Le seul faux pas au monticule pour les Capitales est provenu du bras de Jaspreet Shergill qui a échappé une rapide en plein cœur du marbre aux mains de Javier Herrera. Ce dernier n’en demandait pas plus pour expulser cette balle en dehors du Stade Canac.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.