/news/health
Navigation

Biologie moléculaire: Québec sera l'hôte d'un important congrès en 2020

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 1 000 scientifiques de partout dans le monde convergeront à Québec à l’été 2020 pour participer à un congrès international sur la biologie moléculaire et l’évolution.

Après Austin au Texas cette année, Yokohama au Japon en 2018 et Manchester au Royaume-Uni en 2019, c’est la ville de Québec qui accueillera le congrès annuel de la Society for Molecular Biology and Evolution (SMBE) en juillet 2020.

Le Centre des congrès de Québec a réussi à convaincre la SMBE notamment grâce à l’implication du biologiste et chercheur de l’Université Laval (UL) Christian Landry, qui jouit d’une notoriété dans le domaine.

«C’est un congrès assez prestigieux et c’est rare que ça se déroule dans des villes de la taille de Québec, s’est réjoui le chercheur de 41 ans, diplômé de l’Université Harvard. Ça démontre qu’on est connu et respecté dans le domaine. En plus, j’adore ma ville. D’amener 1 000 à 1 500 personnes qui ne sont jamais venues à Québec pour la plupart, ça va être génial», a-t-il enchaîné.

2,6 M$ en retombées

Des chercheurs principalement américains, mais aussi européens et japonais passeront donc quelques jours dans la Vieille Capitale, alors que le congrès se déroulera du 12 au 16 juillet 2020. Les retombées économiques sont évaluées à 2,6 M$, selon le Centre des congrès de Québec.

Le domaine de la biologie moléculaire et de l’évolution, explique Christian Landry, est en pleine émergence.

«Il y a 30 ans, c’était beaucoup moins appliqué, mais maintenant, on voit clairement les applications dans tous les domaines où on parle du vivant et où l’évolution peut jouer un rôle, comme l’évolution des pathogènes, des virus et des cellules cancéreuses», a-t-il mentionné.