/sports/hockey
Navigation

Les Hurricanes sur le point d’être vendus

L’équipe resterait à Raleigh après une entente évaluée à 500 M$

Les Hurricanes sur le point d’être vendus
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Une autre tuile s’est abattue sur la tête des amateurs de hockey de Québec, hier après-midi. Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline Peter Karmanos aurait vendu l’équipe à l’homme d’affaires Chuck Greenberg pour une somme avoisinant les 500 M$ mais surtout, dans le but de les garder à Raleigh.

C’est un tweet du journaliste pour le magazine économique Bloomberg, Scott Soshnick, citant une source « anonyme et bien au fait du dossier », qui a enflammé la toile en milieu d’après-midi. Greenberg, l’ancien coactionnaire, président et chef de la direction des Rangers du Texas (MLB) serait près de finaliser la vente des Hurricanes et aimerait ajouter des investisseurs locaux à son groupe.

Jeff Gravley, du réseau de télévision WRAL à Raleigh, a par la suite précisé que les Hurricanes avaient signé une lettre d’intention afin de vendre l’équipe à Greenberg et ainsi garder l’équipe en Caroline.

Questionné par Le Journal sur la véracité des informations véhiculées hier, le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly s’est fait peu bavard, confirmant simplement que « les Hurricanes ne s’en vont nulle part ».

Plusieurs options

De leur côté, les Hurricanes ont confirmé avoir reçu une offre d’achat pour l’équipe, mais assurent qu’une entente n’a pas encore été conclue.

« Puisqu’une offre a été faite pour acheter l’équipe, M. Karmanos a l’intention d’évaluer cette dernière mais continuera également à évaluer ses autres options, dont celle de demeurer propriétaire de la concession », ont-ils mentionné dans une déclaration officielle acheminée aux membres des médias.

Karmanos avait vu juste 

Le prix vraisemblablement payé par Chuck Greenberg pour l’achat des Hurricanes peut sembler astronomique, considérant le fait que le magazine Forbes, dans son dossier annuel sur la valeur des équipes de la LNH publié en novembre dernier, estimait la valeur de la concession à 230 M$.

En avril 2015, lors d’un entretien téléphonique avec Le Journal, l’homme d’affaires avait rejeté du revers de la main la méthodologie utilisée par Forbes pour estimer la valeur des concessions. À cette époque, son équipe était évaluée à 220 M$ par le magazine économique.

« Charles Wang a vendu les Islanders pour un montant avoisinant les 520 M$, alors qu’on disait que l’équipe valait 300 M$. Je pourrais vendre les Hurricanes pour la somme de 480 M$ », avait-il alors mentionné.