/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales à un match de la tête

Coup d'oeil sur cet article

Grâce aux artilleurs encore une fois très solides, les Capitales l’ont emporté 4-1 face aux Boulders de Rockland, mercredi à Québec. Les hommes de Patrick Scalabrini s’approchent ainsi à un seul match de Rockland au sommet du classement de la Ligue Can-Am.

Fort d’une grosse victoire la veille, les Capitales pouvaient s’assurer des honneurs de la série face aux Boulders en l’emportant. Arik Sikula avaient du même coup la chance d’obtenir un septième gain au monticule pour Québec.

En deuxième manche, alors qu’il y avait deux retraits au tableau contre les Capitales, Lachlan Fontaine s’est élancé pour une troisième prise même si le lancer était imprécis. Tellement imprécis qu’il a échappé au receveur Daniel Arribas pour ensuite se retrouver dans l’enclos des favoris locaux. Du troisième coussin, Maxx Tissenbaum en a profité pour inscrire les siens au pointage et Fontaine au quant à lui pu atteindre le premier but.

Les Cubains produisent

Les Capitales ont accentué leur avance trois manches plus tard. D’abord, le ballon-sacrifice de Yordan Manduley a permis à Philippe Craig-St-Louis de tenter sa chance face au bras du votligeur Jared McDonald, avantage Craig-St-Louis. Yurisbel Gracial a ensuite soulevé la foule du Stade Canac en frappant la longue balle et porter la marque à 3-0.

Faisant face à un compte complet en huitième et avec un coureur en position de marquer, le joueur de deuxième but Tissenbaum a fait mouche. Un double près de la ligne du troisième but a permis à Yurisbel Gracial de mettre le pied sur la plaque à nouveau. Cela donnait une confortable avance à Québec qui entamait la neuvième manche avec une priorité de trois points.

«On voulait la gagner car dans nos têtes, on veut le balayage. Il y a des blessures importantes de chaque côté, notre formation de frappeurs fait moins peur qu’à l’habitude, mais on réussit à bien faire», a commenté Patrick Scalabrini.

Sukula dominant

Au monticule, Sikula a été encore une fois très efficace pour Québec. Le lanceur droitier n’a accordé aucun point et seulement quatre coups sûrs, tout en enregistrant cinq retraits au bâton en six manches et un tiers de travail. Ce dernier connaît une séquence à faire sourire Scalabrini alors qu’il n’a concédé que cinq points mérités à ses 33 dernières manches sur la butte.

«Ce genre de match d’importance te pousse à donner le meilleur de toi, il y avait beaucoup d’ambiance et ça m’a grandement aidé. Il faut dire que (Miles) Moeller a été vraiment excellent, il s’est retrouvé dans une position très difficile au monticule et il nous a permis de respirer», a mentionné Sikula.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.