/sports/tennis
Navigation

Challenger de Gatineau: une victoire importante pour Aleksandra Wozniak

La Québécoise accède à la demi-finale

Aleksandra Wozniak
Photo Guy Deschênes Dans une autre rencontre disputée sous une chaleur accablante, Aleksandra Wozniak est parvenue à défaire la Japonaise Mayo Hibi pour accéder aux demi-finales, samedi, au Challenger de Gatineau.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Aleksandra Wozniak a franchi une autre étape vers un retour parmi le top 100 mondial, vendredi, au Challenger de Gatineau. La Québécoise l’a emporté en deux manches de 6-4 et 7-6 (7-5) face à la Japonaise Mayo Hibi pour atteindre la demi-finale d’un tournoi pour la première fois depuis le Challenger d’Albuquerque en septembre 2016.

La Québécoise a eu besoin de tout son petit change pour venir à bout de son adversaire, qui, il y a une semaine, avait atteint la grande finale du Challenger de Winnipeg. Athlétique et endurante, Hibi a semblé infatigable par moments, se rendant et retournant toutes les balles de Wozniak sans ne jamais vraiment se compromettre.

Coup de chaleur

Cette stratégie a forcé la tenue du bris d’égalité lors de la deuxième manche, après que la Japonaise ait sauvé une balle de match à 5-4. « Elle était endurante. C’était de longs échanges, et quand j’étais agressive, j’avançais plus fort dans mes frappes. C’est là qu’elle avait de la difficulté. Si je faisais de longs échanges sans frapper trop puissamment, elle pouvait retourner toutes les balles. Elle variait beaucoup ses coups », a reconnu Wozniak après la rencontre, mentionnant également avoir été victime d’un coup de chaleur pendant deux jeux, en deuxième manche.

« J’avais de la misère à respirer », a-t-elle expliqué.

Wozniak a tout de même réussi à reprendre ses esprits et à forcer le bris d’égalité, lors duquel la décision d’un juge de ligne aurait pu faire complètement basculer le match. En avance 6-5, Wozniak y est allée d’un coup gagnant sur la ligne, mais le juge a appelé la faute. Une décision qui a aussitôt été renversée par l’arbitre de chaise. Les deux joueuses ont donc dû reprendre le point.

« J’ai essayé de ne pas perdre mon énergie parce qu’il faisait chaud. Je ne voulais vraiment pas y penser. C’est important de demeurer concentrée dans ce genre de situation et de ne pas e laisser distraire », a mentionné celle qui a tout de suite

remporté le jeu suivant pour sceller l’issue du match.

Avec cette victoire, Wozniak s’assure de 18 points de classement, ce qui devrait lui permettre d’améliorer le 319e rang qu’elle occupe actuellement sur l’échiquier mondial du tennis féminin.

« Le meilleur de moi-même »

Mais pour l’instant, elle n’y pense pas. Pas plus que le fait qu’en ayant éliminé Hibi, troisième tête de série du tournoi, elle devient la joueuse la mieux classée toujours active dans la compétition.

« Ce à quoi je pense, c’est que demain [samedi], je suis en demi-finale. Je veux ramener le meilleur de moi-même. Je m’améliore à chaque match cette semaine et, pour moi, c’est très positif. »

La raquette de Blainville affrontera donc samedi en demi-finale l’Australienne de 19 ans Priscilla Hon, qui l’a emporté facilement en deux sets de 6-1 et 6-3 vendredi face à la qualifiée Mexicaine Marcela Zacarias. Elle sera la seule Canadienne en action chez les dames, en simple, puisque l’autre demi-finale opposera l’Allemande Sarah Rebecca Sekulic à l’Australienne Ellen Perez.