/entertainment
Navigation

La flûte à bec: quand la bière est aussi une histoire de filles

La flûte à bec: quand la bière est aussi une histoire de filles
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Alors que bien souvent les brasseurs sont des hommes, voilà que la microbrasserie La flûte à bec (ou tout simplement FAB) vient ainsi briser les standards de l’industrie. En effet, deux des trois copropriétaires sont... des femmes. Deux femmes dans un monde de barbus, comme elles s’amusent à le dire.

Marilyne Leblanc, Stéphanie Tremblay et leur associé Martin Côté forment ce trio quelque peu hors norme qui a créé la toute nouvelle entreprise située à Nicolet, en Mauricie.

« Ce projet-là, on l’a mis sur papier, on y a réfléchi pendant 4 ans. On regardait un peu partout ce qui se faisait, ce qu’on aimait, ce qu’on ne voulait pas. Pendant 4 ans, on a goûté des bières provenant de partout, découpé des images. Au travers de tout ça, il y a eu la recherche du financement, l’organisation, le plan d’affaires. On n’a pas démarré une microbrasserie du jour au lendemain. Le travail a été long, mais le résultat est là », raconte d’entrée de jeu Marilyne Leblanc.

Bien que la microbrasserie soit ouverte au public officiellement depuis seulement quelques mois, l’entreprise brasse actuellement sa bière grâce aux installations d’une autre entreprise du Centre-du-Québec qu’elle loue actuellement.

« Nous en sommes à terminer certains détails, mais sous peu nous aurons nos propres cuves et nous pourrons produire nos bières ici et les embouteiller », explique Stéphanie Tremblay. L’entreprise espère, dans les prochains mois, pouvoir vendre et distribuer ses bières un peu partout, car la demande se fait déjà sentir. Actuellement, il est possible uniquement de les consommer sur place.

Trois bières au menu

Même si la microbrasserie ne fabrique actuellement que trois bières, le résultat est plus que surprenant. Les trois associés ont le sens du goût, car les produits proposés savent déjà satisfaire la clientèle qui se fait de plus en plus raffinée.

« Nous y avons été avec des bières qui sont plus du style découvertes. Des produits goûteux, mais plus accessibles. Les prochaines seront plus complexes », résume Stéphanie.

Tout d’abord, il y a la « 10-04 », une bière blanche allemande qui, par ses notes, rappelle des saveurs aussi rafraîchissantes que la banane. « Certains clients trouvent même qu’elle goûte un peu la gomme balloune », affirme en riant Marilyne. Comme on dit, tous les goûts sont dans la nature.

Une IPA est également à l’honneur, soit l’« Abbé Naki », avec ses notes d’agrumes et plus particulièrement de pamplemousse. Finalement, la « 1755 », qui est une Irish Red Ale dont les arômes de caramel torché, comme pour une crème brûlée, dominent le palais des buveurs.

Simple et convivial

L’entreprise, au décor simple, moderne et convivial, peut accueillir environ 85 personnes à l’intérieur et environ 40 sur la terrasse extérieure. Cette dernière offre une vue incroyable sur des champs, proposant ainsi un havre de paix idéal pour prendre un verre en pleine nature, à quelques pas de la ville. Outre les bières artisanales du FAB ainsi que celles de certaines microbrasseries invitées, il est possible d’y casser la croûte, car on y retrouve un menu bistro fort sympathique qui propose, entre autres, des mini-burgers, des ailes de poulet et des tranches de porc fumé. De quoi régaler les petites fringales. Une multitude de cocktails est également offerte.

Passionnées de bières, Stéphanie et Marilyne écrasent ainsi les derniers tabous reliés au monde brassicole et, en compagnie de leur associé Martin, elles ont réussi haut la main le défi d’ouvrir la toute première microbrasserie de Nicolet. Qui a dit que la bière n’était pas une histoire de filles ?

CÔTES LEVÉES À LA BIÈRE

La flûte à bec: quand la bière est aussi une histoire de filles
Photo courtoisie

 

Ingrédients

  • ¾ tasse de ketchup
  • 2 c. à soupe de vinaigre balsamique
  • ¼ tasse d’huile d’olive
  • 1/3 tasse de bière 1755
  • 2 kg de côtes levées de dos de porc

Préparation

1. Faire bouillir les côtes pendant environ 35 minutes à feu moyen.

2. Préchauffer le four à 325 F.

3. Dans un bol, mélanger les ingrédients de la marinade.

4. Badigeonner les côtes avec la moitié de la marinade. Réserver le reste au réfrigérateur.

5. Envelopper les côtes dans des feuilles d’aluminium.

6. Sur le barbecue, déposer les côtes en papillotes, fermer le couvercle et cuire pendant 1heure 45 minutes.

7. Par la suite, augmenter l’intensité du feu.

8. Retirer les côtes des feuilles et les déposer sur le grill pour continuer la cuisson pendant 7 à 10 minutes, tout en badigeonnant avec la marinade réservée.