/misc
Navigation

Des flacons à oublier quelques années en cave

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimeriez laisser quelques fioles pendant 5, 10 ou 15 ans dans la noirceur et la fraîcheur de votre réserve personnelle, et ce, sans esquinter votre carte de crédit ? Si c’est le cas et que vous désirez des cuvées à moins de 25-30 dollars à laisser « somnoler » dans votre cellier, lisez ce qui suit, curieux lecteurs !

Bien peu de vins sont aptes à effectuer une sieste d’une ou deux décennies sans être trop essoufflés à leur ouverture. Il faut donc savoir choisir le bon producteur, le bon millésime et le bon terroir. Donc, si vous avez de la patience et un endroit ayant de favorables conditions de conservation, voici quelques choix de bons crus qui peuvent patiemment attendre avant d’être versés dans votre verre à dégustation.

Les blancs du Jura s’avèrent une super option ! Qu’ils soient faits de chardonnay et de savagnin, ceux-ci possèdent habituellement l’acidité et la matière nécessaire pour être allongés pendant de longs mois dans votre cachette secrète.

L’Arbois de la Cave de la Reine Jeanne à 23,10 $ (11575723) pourrait en surprendre plus d’un au cours des 8 à 10 prochaines années. Faites gaffe, car les quantités ne sont pas énormes. Seulement une trentaine de succursales en ont en stock à travers la province.

En boire de toutes les couleurs

Toujours en blanc, vous pourriez faire l’achat d’un riesling alsacien ou germanique, mais également d’un chenin de la vallée de la Loire. L’énergique et généreux en volume gustatif Vouvray sec du Domaine Vincent Carême qui est exclusivement fait de chenin blanc à 27,10 $ (11633612) saura également tenir la route.

Voici des vins rouges à prix modéré qui n’auront pas peur dans la noirceur de votre cave. Ceux d’appellations comme cahors ou madiran dans le sud-ouest de la France sont des choix de « première ronde » !

L’excellent madiran du Château Montus signé par le talentueux vigneron Alain Brumont à 28,85 $ (705483) pourra se faire tirer le bouchon dès maintenant moyennement une bonne aération en carafe, mais il pourra aussi aisément attendre encore une quinzaine d’années avant d’être ouvert. Les bouches fragiles ou les amoureux de beaujolais nouveau devront par contre peut-être s’abstenir, car disons que ce produit a de la chair autour de l’os !

Comme vin de garde à moins de 25 $, il sera difficile de trouver mieux que le goûteux, charnu et tout d’un bloc cahors du Château de Haute-Serre à 24,60 $ (947184). Nous en avons bu un de 17 ans d’âge dans les derniers jours qui était encore d’une jeunesse épatante. Un malbec profond, savoureux et généreux qui vous en fera assurément « boire » de toutes les couleurs !

Un p’tit dernier avant de se quitter ? Mettez à l’horizontale, pour les 7-8 prochaines années, 2-3 bouteilles de Barbaresco du Castello di Nieve dans le Piémont, à 24,75 $ (12466377), et vos papilles en seront grandement récompensées !

  • Vin de la semaine

  • Rueda 2015, Shaya - Juan Gil
  • Castille Léon - Espagne
  • Code : 11377014 Prix : 20,50 $

Servir avec un poisson à chair blanche ou une couronne de crevettes.

Cette cuvée faite à 100 % de l’ibérique cépage verdejo a des petits airs de famille avec les blancs de la région de Chablis. Son profil tendu, vibrant et épuré en fait un vin excitant et salivant à souhait. Ses parfums de pomme verte et de zeste de citron sont invitants à la dégustation. Une bouteille au contenu alliant vigueur et digestibilité qui sera parfaite pour les belles journées d’été !