/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales malmenées

Les Capitales malmenées
Photo Agence QMI, Michael St-Pierre

Coup d'oeil sur cet article

Lazaro Blanco ne peut pas toutes les gagner. Dimanche, au Stade Stéréo Plus de Trois-Rivières, le partant des Capitales de Québec n’a fait que passer au monticule, connaissant une sortie passablement difficile qui s’est soldée par une défaite de 10-3. Et il faut le dire, sa défensive et les éléments de la nature n’ont pas aidé.

Le match était encore serré en fin de cinquième manche, lorsque Blanco est revenu au monticule. Il avait certes permis aux Aigles d’inscrire trois points jusque-là, mais avec un retard de 3-2, l’entraîneur, Patrick Scalabrini, avait pleinement confiance envers celui que plusieurs considèrent le meilleur artilleur de la Can-Am.

Toutefois, les Aigles ont profité du soleil et de ce que certains ont vu comme de la générosité des voltigeurs. Marcus Knecht et Yurisbel Gracial ont tour à tour laissé tomber des ballons, pas nécessairement faciles à capter, toutefois. Dans le cas de Gracial, sa bourde a permis aux Aigles d’ajouter trois points à leur avance, portant la marque à 7-2.

Au final, Blanco n’a été d’office que pendant quatre manches et deux tiers, allouant sept points, tous officiellement mérités, neuf coups sûrs et trois buts sur balles. Il a tout de même réussi à passer sept frappeurs dans la mitaine.

« Blanco l’avait un peu moins qu’à l’habitude », a d’abord concédé Scalabrini, avant d’ajouter que « le vent et le soleil ont fait mal paraître les voltigeurs. C’est dommage parce que Blanco dominait côté moyenne de points mérités dans la ligue ».

Gaspillage au bâton

Les gros canons ont été plus discrets qu’à l’habitude. Si Philippe Craig-St-Louis, Gracial, Jordan Lennerton, Adam Ehrlich et Maxx Tissenbaum ont tous réussi au moins deux frappes en lieu sûr chacun, les Capitales n’ont jamais été en mesure de rassembler leurs bons coups pour inscrire des points en quantité.

«Au final, c’est une journée à oublier pour pas mal tout le monde », a conclu le gérant.

Visite des Boulders

Il y aura un duel pour la tête, ce soir, au Stade Canac de Québec, lorsque les Capitales recevront les Boulders de Rockland. Les deux équipes montrent des fiches quasi identiques, mais dans les confrontations les impliquant, les Québécois ont nettement eu l’avantage jusqu’à maintenant avec huit victoires contre quatre défaites.

Le nouveau venu Isaac Ballou devrait être disponible mardi. Son arrivée est attendue depuis quelques jours déjà.